vendredi 1 mars 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesInvitation à dîner

Invitation à dîner

Le repas des gens, nouvelle création de François Cervantès et de sa compagnie L’Entreprise, est présentée à La Criée du 16 au 27 janvier

C’est la création de Nous qui était prévue en ce mois de janvier 2024 à La Criée par François Cervantès et sa compagnie L’entreprise. Nous ? L’ambition de faire écho à l’état du monde, un monde qui n’est fait que de liens, mais où « nos liens ont été tellement coupés que nous en sommes devenus malades, dans une incapacité de comprendre le monde qui nous entoure ». Il s’agissait de mettre en scène une centaine de personnages, inspirés de rencontres réelles, joués par neuf artistes. Mais Nous ne peut pas exister, pour l’instant. Car des questions liées à la représentation des racisés dans une « distribution exclusivement blanche » n’ont pu être résolues, explique François Cervantès.

La culture comme relation

S’il faut donc se passer de Nous, Le repas des gens ne s’éloigne pas de cette question des liens que François Cervantès met au cœur de sa démarche artistique, arrimée à l’exigence éthique, esthétique et politique d’adresser ses créations à tout le monde, tout en sachant que tout le monde ne va pas au théâtre. C’est pour cela qu’il a implanté depuis 2004 sa compagnie à la Friche la Belle de Mai, y menant l’aventure d’une troupe, d’un répertoire, et d’une relation longue avec le public. Avec des acteurs aussi formidables que Catherine Germain, Stephan Pastor, Laurent Ziserman, Nicole Choukroun, Dominique Chevallier, Bonaventure Gacon. On a ainsi pu rencontrer le merveilleux clown Arletti dans Le 6e jour, s’embarquer dans Le voyage de Penazar, Le concert, Une île, La distance qui nous sépare, Le rouge éternel des coquelicots, et assister, en 2021, en jauge réduite, aux Cabaret des absents, adressé à tous·tes celles et ceux qui ne vont pas au théâtre, présenté sur la scène d’un Théâtre du Gymnase juste avant sa fermeture pour travaux.

À table !

Si Nous souhaitait justement faire suite à ce Cabaret des absents, Le repas des gens tire aussi son origine de ce précédent spectacle, plus précisément d’une scène à la situation fantaisiste, que François Cervantès a développé, tout en considérant le public une nouvelle fois comme le rôle principal de la pièce. Un couple, qui n’est jamais allé au théâtre, a invité un lointain cousin, directeur de théâtre, à dîner chez eux, moment rituel où tout le quartier a pris l’habitude de passer, pour discuter. Fortement marqué par cette soirée, le cousin invite alors le couple à dîner, mais au théâtre, sur scène, et y rencontrer le public. Leur hospitalité naturelle transforme le spectacle en soirée, devenant une rencontre joyeuse et émouvante avec l’essence du théâtre. 

MARC VOIRY

Le repas des gens
Du 16 au 27 janvier
La Criée, théâtre national de Marseille
theatre-lacriee.com
Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus