vendredi 27 janvier 2023
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMozart pour renaître

Mozart pour renaître

Le clarinettiste Raphaël Sévère, le Quatuor Modigliani et l’Orchestre de Chambre de Paris s’associent pour "Mozart Clarinet Works"

« Durant ces terribles moments où nous avons tous été privés de culture, la musique de Mozart a été vraiment salvatrice pour moi, elle m’a habité », explique le clarinettiste Raphaël Sévère à propos du disque Mozart Clarinet Works, concocté avec la complicité du Quatuor Modigliani et l’Orchestre de Chambre de Paris dirigé par Lars Vogt. Les deux œuvres enregistrées donnent à écouter la riche palette des compositions mozartiennes pour l’instrument nouveau (la clarinette fut créée vers 1690 par Johann Christoph Denner à Nuremberg), quelle que soit l’importance de la formation sollicitée : le Concerto pour clarinette en la majeur et le Quintette pour clarinette et cordes en la majeur (seul concerto de Mozart écrit pour cet instrument), deux pièces dédiées au clarinettiste virtuose Anton Stadler, frère de Loge du compositeur.

Les sonorités chaudes et souples de l’instrument se ploient aux volutes mélodiques émouvantes, spirituelles, dont l’époustouflante virtuosité se fait oublier tant le jeu du clarinettiste est clair, comme évident. La clarinette dialogue avec justesse avec un orchestre mené avec un subtil art de la nuance et un allant sans faille. L’émotion touchante de l’Adagio vient colorer l’Allegro initial aux frontières des ombres, tandis que le Rondo final décline un art de la joie, infrangible et brillante.

Clarinette enchantée

La lumière l’emporte sur les ténèbres, achevant la quête spirituelle que l’on peut rapprocher de celle de La Flûte enchantée. Novateur, Mozart essayait avec son Quintette pour clarinette et cordes de 1789 un nouveau genre qui demande la perfection soliste de chaque instrument et une parfaite qualité d’écoute et de cohésion. L’excellence du Quatuor Modigliani qui semble souvent n’être qu’un seul instrument, une colonne sonore finement ciselée, s’allie à celle de Raphaël Sévère en une étroite fusion. L’interprétation est bouleversante tout en restant d’une irréprochable retenue.   

Outre ses qualités d’interprétation, cet enregistrement prend une valeur particulière puisqu’il est sorti au lendemain de la mort précoce du chef d’orchestre, survenue le 5 septembre 2022. Lui qui a tant enregistré les œuvres du maître de Salzbourg. 

MARYVONNE COLOMBANI

Mozart Clarinet Works
Raphaël Sévère, Quatuor Modigliani
et l’Orchestre de Chambre de Paris dirigé par Lars Vogt
Mirare

ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus