jeudi 1 décembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaÀ Montpellier, la Méditerranée fête son cinéma

À Montpellier, la Méditerranée fête son cinéma

Du 21 au 29 octobre Cinémed célèbre sa 44e édition avec profusion : des invités, des rencontres et quelque deux cents films à découvrir

Comme chaque année, Cinemed nous propose de découvrir les films de cinéastes des deux rives de la Méditerranée. Des curieux, des créatifs, des engagés. Et de revisiter l’œuvre de ceux qui ont marqué de leurs empreintes ce vaste territoire. C’est par le nouveau film du réalisateur italien Emanuele Crialese que débute cette 44e édition,qui se déroule du 2l au 29 octobre. L’immensità, récit quasi-autobiographique présenté en compétition à la Mostra de Venise, nous transporte dans la Rome des années 1970 avec Pénélope Cruz qui incarne Clara, une mère trouvant refuge dans la relation complice qu’elle entretient avec ses trois enfants. Grande FrancescoUn hommage sera rendu à Francesco Rosi, qui aurait eu cent ans cette année et qui a inlassablement dénoncé la connivence entre le pouvoir officiel et la mafia. Quinze films dont neuf copies restaurées sont proposés ainsi qu’une table ronde autour de son œuvre, le 27 octobre à 18 heures. L’occasion de (re)voir Main basse sur la ville, Lucky Luciano… et, dans le hall du Corum, de découvrir le travail du photographe Sergio Strizzi sur le film Trois Frères (1981). Des invité·e·sInvité avec ses sept longs métrages, de La faute à Voltaire (2000) à Intermezzo (2019), primé à la Mostra de Venise, aux César et Palme d’or pour La Vie d’Adèle en 2013, Abdellatif Kechiche donne une master class animée par Pascal Mérigeau, le 28 octobre à 17 heures.
La cinéaste espagnole Icíar Bollaín dont Cinemed avait sélectionné le premier long métrage, Salut ! Tu es seule ? en 1996, présente en avant-première son dernier opus, Les Repentis. Mais que ceux qui ne la connaissent pas se rassurent. Ils pourront découvrir ses films précédents : Flores de Otro Mundo, Grand prix la Semaine de la critique, Même la pluie qui a représenté l’Espagne aux Oscar (2010) et tous les autres, sans oublier une table ronde animée par Fernando Ganzo, rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma, le 23 octobre à 17 heures.
Autre invitée, la cinéaste documentariste Simone Bitton dont on pourra (re)découvrir les films et séries qu’elle a réalisés pour la télévision, puis pour le cinéma comme Mur, sur la construction de la barrière de séparation Israël-Palestine (Quinzaine des réalisateurs, 2004), ou Rachel (2009), enquête sur la mort d’une pacifiste américaine dans la Bande de Gaza, et enfin Ziyara, un road movie à la rencontre des gardiens musulmans de sa mémoire juive. Un échange avec cette cinéaste engagée artistiquement et humainement se tient le 24 octobre à 18 heures.

Sous les figues © Henia Production, Maneki Films


Des compétitions
Mais Cinemed ne serait pas Cinemed sans ses compétitions de longs, de courts, de documentaires, de films en région soumis à des jurys, dont celui de l’Antigone à la double présidence cette année : Rachida Brakni et Éric Cantona. Neuf films sont en lice pour l’Antigone d’or, venus du Liban, de Tunisie, du Maroc, d’Italie, d’Algérie, de Palestine, d’Espagne et de France. Parmi les cinéastes présents, quelques « habitués » : Wissam Charaf (invité en 2016), revient avec son nouveau film, Dirty, difficult, dangerous. Damien Ounouri, dont le projet de film avait été retenu en 2017présente La Dernière Reine, coréalisé avec Adila Bendimerad. Hicham Ayouch,sélectionné en 2006 pour Tiza Oul sera présent pour son dernier long, Abdelinho. Enfin, la Palestinienne Maha Haj, primée en 2016 pour Personal Affairs, montrera Fièvre méditerranéenne.

La Géorgie à l’honneur
Chaque année, Cinemed met l’accent sur un pays. Pour cette édition, c’est la Géorgie avec sa nouvelle génération de cinéastes. Au programme, fictions, documentaires, courts métrages et quatre classiques du cinéma géorgien en copies restaurées choisis et présentés par les jeunes réalisateurs. Également un ciné-concert, Le Sel de Svanétie de Mikhail Kalatozov (1930), et une avant-première, Brighton 4th, en présence de Levan Koguashvil. Et si vous avez raté en salle Et puis nous danserons de Levan Akin, Sous le ciel de Koutaïssi d’Alexandre Koberidze ou Dede de Mariam Khatchvani, c’est l’occasion de les découvrir.
Et puis nous danserons © Arp Selection

Des avant-premières
Une vingtaine d’avant-premières en présence d’invité·e·s parmi lesquels Rachid Bouchareb pour Nos frangins et Erige Sehiri, réalisatrice de Sous les figues. Mounia Meddour dont on avait aimé Papicha présente Houria, où l’on retrouve son actrice Lyna Khoudri ainsi que Rachida Brakni. Le comédien Alex Lutz sera accompagné de Quentin Reynaud réalisateur de En plein feu. Mais aussi Alessandro Comodin avec Les Aventures de Gigi la loi, Roschdy Zemréalisateur de Les Miens qu’on retrouve, acteur, dans le film de Chad Chenouga, Le Principal. Tourné dans la région, Balle perdue 2 de Guillaume Pierret est également projeté le 26 octobre, en présence de l’équipe du film.


Sans oublier 
La sérieEsterno Notte – Épisodes 1 à 6 de Marco Bellocchio sur l’affaire Aldo Moro ainsi que Letizia Battaglia – Tourner la vie et la mort à Palerme Partie 1 & 2 de Roberto Andò qui sera introduit par le président de Cinemed, Leoluca Orlando, ancien maire de Palerme. Et cerise sur le gâteau, on pourra voir les photos de la grande Letizia Battaglia au Centre Rabelais. Pour clôturer cette44e édition,en avant-première et en présence de l’équipe du film, Les Cyclades, le huitième long métrage de Marc Fitoussin, qui nous fait partir en vacances à Amorgos avec Laure Calamy, Olivia Côte et Kristin Scott Thomas.
Avec plus de deux cents films, le choix ne sera pas facile mais chacun pourra y trouver son bonheur. 

ANNIE GAVA

Cinemed
Du 21 au 29 octobre
Divers lieux, Montpellier
cinemed.tm.fr
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus