mardi 25 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilArts visuelsÀ Salagon, de la poésie rurale

À Salagon, de la poésie rurale

Cette année trois expositions temporaires viennent compléter les richesses de l’exposition permanente. L’une artistique, les deux autres ethnologiques

Le musée de Salagon est avant tout un musée ethnologique de territoire, dédié au patrimoine de la Haute-Provence. Son fonds, constitué de quelques 10 000 objets de la vie quotidienne rurale, offre un champ d’étude et de témoignage exceptionnel qu’il met en valeur par de nombreuses expositions.  

Le champ des possibles



Expo Duy Anh Nhan Đức ©JMDAgruma

L’église du prieuré accueille les installations du plasticien du végétal, Duy Anh Nhan Duc, artiste vietnamien né en 1983 à Ho Chi Minh-Ville et vivant à Paris. « Les créations que j’imagine, explique l’artiste, mettent en lumière des végétaux que nous connaissons tous, mais que parfois nous ne regardons plus ». Il cueille pissenlits, salsifis, chardons, blé, trèfle, seigle, chardons, allium, muscari, carottes, plantain, scabieuses, et crée des œuvres poétiques à partir de ces matières. La fragilité de l’instant, l’équilibre fugace des plantes, trouvent ici une expression sensible. La nature devient objet de contemplation au cœur de ces assemblages délicats. Le Champ des possibles, titre de l’une des œuvres est aussi celui de l’exposition, il présente une architecture étonnante formée des cypsèles des fleurs de pissenlit, sur une vaste étendue de fruits séchés. Le parloir des Souhaits invite à la méditation : une cabane/serre contient des milliers de graines prêtes à s’envoler dès que le vent actionné par une manivelle s’élève, nous incitant à nous rappeler les vœux de l’enfance.  

Olivers et jouets

L’arbre méditerranéen par excellence est l’objet d’une autre exposition, L’olivier, notre arbre. Arbre nourricier, arbre de paix, il habite les imaginaires. Sa force symbolique se retrouve dans une multitude de représentations. Son bois est employé pour des usages décoratifs et utilitaires. Son fruit est source alimentaire. Le parcours de l’exposition conçue en partenariat avec Avignon Université dans le cadre du programme européen Olive4ALL, conduit une réflexion sur les relations qu’entretiennent les sociétés méditerranéennes et cet arbre. 

Une autre exposition, Jouets retrouvés, met en valeur une partie méconnue du fonds du musée de Salagon. La définition du sujet ouvre des pans de réflexion : qu’est-ce qu’un jouet ? Certes, il sert à amuser un enfant, mais il dessine pour lui une image particulière du monde et le prépare à y participer, construisant une image mentale de son imaginaire et de la société dans laquelle il prendra place. C’est ainsi que le jouet permet de dessiner un panorama d’une époque et de son univers. Ceux de la première moitié du XXe évoquent avec éloquence un monde en pleine mutation. On voit la tôle remplacer le bois, le celluloïd apparaît (les poupons en cette matière commencent à être commercialisés en 1910), puis le plastique qui révolutionne dès les années 1950 l’univers du jouet, le démocratisant mais sexuant davantage encore ses destinataires, les préparant à une vie adulte compartimentée et normée.

MARYVONNE COLOMBANI

Le champ des possibles
Jusqu’au 30 novembre
Jouets retrouvés
Jusqu’au 15 décembre 2024
Musée de Salagon
04 92 75 70 50
musee-de-salagon.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus