dimanche 21 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesAu nom des Rose

Au nom des Rose

Montpellier Danse accueille à l’Opéra comédie une des pièces les plus émouvantes d’Anne Teresa de Keersmaeker. Evénement les 14 et 15 novembre !

La chorégraphe flamande est incroyablement prolixe, musicale, précieuse. Mystery sonatas, création de 2022 dédiée aux Rosa, figures de femmes résistantes – de Rosa Luxembourg à Rosa Parks en passant par Rosa Bonheur – est en tournée en France depuis mars 2023, coexistant avec la tournée de Exit Above,  plus pop, où l’affirmation de la tempête  à laquelle le monde est confronté donne lieu à l’invention d’un langage chorégraphique plus tragique, en rupture, un peu hip hop. 

Mystery Sonatas s’inscrit davantage dans la musicalité habituelle d’Anne Teresa de Keersmaeker celle qu’on a pu voir à Montpellier régulièrement : la figure de la rose, qui évoque la femme, mais aussi la géométrie, la simplicité et la nature, a donné son nom à la compagnie et Rosas  a dansé depuis 40 ans dans les opéras montpelliérains, toujours avec des musiciens sur la scène ou dans la fosse, les plus grandes pièces de la chorégraphe, depuis les boucles répétitives de Steve Reich, les narrations de Ravel et Debussy, les suites pour violoncelles de Bach, les subtilités de l’ars subtilior médiéval…  

Epines et harassement

Les Sonates du Mystère, ou Sonates du Rosaire, d’Heinrich Biber, composées en 1678, sont un sommet de la musique baroque pour violon et ensemble, souvent interprétées avec les sonates de Bach écrites 50 ans après. C’est l’ensemble Gli Incogniti, dirigé et conduit par la violoniste Amandine Beyer, qui accompagne les sept danseurs de Rosas, au long des quinze sonates – 5 joyeuses, 5 douloureuses et 5 glorieuses, plus une passacaille virtuose – qui sont un exploit pour les musiciens, puisqu’il s’agit de jouer durant plus de deux heures, sur des instruments accordés inhabituellement (scordatura). Jouant sur cette difficulté et cet épuisement, ils emmènent les danseurs à travers les mystères de Marie, de la joie de l’Annonciation, à la douleur de la Crucifixion puis à la gloire du Couronnement. 

Harassantes pour les danseurs, même si ceux-ci se succèdent davantage que la violoniste qui n’a aucun temps mort, ces deux heures prennent le temps d’un trajet puissant et féministe, où le pétale de rose qui surplombe les interprètes brille et reflète les courbes et les orbes de la danse, mais aussi les épines d’une fleur qui sait se défendre, se colorer, s’ouvrir et exhaler des parfums puissants… 

AGNÈS FRESCHEL

Mystery sonatas, / for Rosa est programmé par MontpellierDanse et l’Opéra Orchestre National de Montpellier les 14 et 15 novembre à l’Opéra Comédie, Montpellier
opera-orchestre-montpellier.fr
montpellierdanse.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus