mercredi 24 avril 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesBrut de campagne

Brut de campagne

Hubert Colas met en scène L’été des charognes, adaptation du premier roman de l’auteur désormais marseillais Simon Johannin

Hubert Colas ne se souvient plus qui, de Thierry Raynaud ou de lui, a lu le premier L’été des charognes. Toujours est-il que l’ouvrage paru en 2017 a autant marqué le metteur en scène que celui qui deviendra l’acteur unique de l’adaptation au théâtre de ce premier roman de Simon Johannin. Ce dernier commencera par être invité au festival actoral pour une lecture de son livre, puis en résidence d’écriture à La cômerie avant de s’installer à Marseille. « J’ai trouvé une écriture forte et vive dont l’originalité et l’oralité sont extrêmement puissantes. Et surtout un rapport à la littérature assez brut, presque charnel, avec une espèce d’innocence et à la fois sans complaisance sur l’état d’une certaine jeunesse dans la ruralité. Un choc littéraire passionnant », résume Hubert Colas.

Rudesse des mots
L’été des charognes est l’histoire d’une famille rurale très modeste vivant à l’écart d’un village et dont le plus jeune des fils est le narrateur très cru. Le récit hyper-réaliste du quotidien d’une jeunesse où les rapports, qu’ils soient entre humains, avec les animaux ou la nature, s’expriment avec une brutalité naturelle et sans jugement. Derrière la rudesse des mots et des situations peut se dégager une certaine sensualité. Sans être un récit initiatique, l’ouvrage est traversé de premières expériences, de découvertes qui mèneront le personnage principal de l’enfance au début de l’âge adulte. Apparaît alors un regard sur le monde évolutif, à la maturité grandissante, qui confère au roman une portée intemporelle voire universelle.
Pour sa mise en scène, Hubert Colas a pu s’appuyer sur le langage « très paysager, presque cinématographique » du texte afin d’« inventer un espace qui permet de figurer l’imaginaire ». S’il travaille sur l’image en utilisant notamment la vidéo, il mise davantage sur « la capacité de l’interprète à créer une oralité et sur celle du spectateur à écouter une écriture » que sur un décor réaliste pour « traduire l’espace presque naturaliste qui est le paysage du roman ».

LUDOVIC TOMAS

L’été des charognes Mise en scène Hubert Colas
Du 23 au 26 mars
Théâtre des Calanques, Marseille

Un auteur dans l’actualité

Après avoir obtenu le prix littéraire de la Vocation en 2017, L’été des charognes (éditions Allia) fait l’objet d’une adaptation en bande dessinée par Sylvain Bordesoules à paraître prochainement. Simon Johannin publiera quant à lui son deuxième roman au mois de mai sous le titre Le dialogue. Le même mois, il sera également à la rédaction artistique d’If, la revue des arts et des écritures contemporaines dirigée par Hubert Colas.

ARTICLES PROCHES

Les plus lus