mercredi 21 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaChuter et... rebondir

Chuter et… rebondir

Blackbird Blackbird Blackberry, le troisième long-métrage de la Géorgienne Elene Naverian,i présente l’histoire d’une femme, forte et vulnérable, qui s’affranchit de sa condition

Chuter, et rebondir

Blackbird Blackbird Blackberry, le troisième long-métrage de la Géorgienne Elene Naveriani présente l’histoire d’une femme, forte et vulnérable, qui s’affranchit de sa condition

Tout commence par une rencontre : une femme qui cueille des mûres, près d’un ravin, entend le chant d’un merle et, captivée par l’oiseau, glisse… Elle s’accroche, lutte pour ne pas mourir. Etero (Eka Chavleishvili), cette femme d’une cinquantaine d’années vit seule et tient, dans un petit tillage de Géorgie, une boutique « rien que pour vous, beauté et confort ». Sa vie n’est pas des plus épanouies dans ce village traditionnel où les femmes doivent se marier et élever des enfants pour « servir le pays », comme le lui rappellent ses voisines, la regardant avec un mélange de curiosité, de pitié et de dérision. Mais ce moment où elle a frôlé la mort change tout pour elle. Elle est troublée par  Murman (Temiko Chinchinadze), un livreur.

Cœur tendre

Elle, encore vierge à 48 ans, découvre le plaisir, le contact des corps, la sensualité. « Je n’ai pas fait ça parce que j’avais peur de quelque chose, mais en fait, j’en ai besoin » s’avoue-t-elle. Une histoire de désir et d’amour caché, d’une grande tendresse, filmée avec pudeur et sensualité. Murman et Etero se retrouvent dans les bois, à l’hôtel, dans les lieux où cet homme au cœur tendre venait enfant… jusqu’au moment où il lui annonce qu’il va prendre la route vers la Turquie pour gagner plus d’argent. Grande est la tristesse de cette femme qui vient de découvrir l’amour mais qui sait ce qu’elle veut au plus profond d’elle même. « Je veux être seule, faire ce que je veux, quand je veux, comme je veux » lui dira-telle plus tard alors qu’il lui propose de l’emmener au bout de la terre…

Inspiré par un roman de Tamta Melashvili, le troisième long métrage de la géorgienne Elene Naveriani, Blackbird Blackbird Blackberry est un film très fort dont les images en rouge, rouille, terre cuite, contrastant avec le vert, superbement cadrées et éclairées par la directrice de la photo Agnesh Pakozdi, restent longtemps en mémoire. Eka Chavleishvili incarne avec force et délicatesse cette femme, forte et vulnérable à la fois, qui aspire à la liberté et s’affranchit du rôle prédéterminé attribué aux femmes dans la société. Une interprétation qui lui a valu le Prix de la meilleure actrice au festival de Sarajevo.

ANNIE GAVA

Film présenté à la Quinzaine des Cinéastes 2023

Blackbird Blackbird Blackberry, d’Elene Naveriani
En salles le 13 décembre

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus