vendredi 14 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesIl pleut du jazz 

Il pleut du jazz 

C’est parti pour une nouvelle édition de Jazz sur la Ville, qui organise du 31 octobre au 3 décembre plus de soixante événements à Marseille et dans toute la région

La musique jazz ne manque pas d’événements dans la région. Il y a les mastodontes Jazz des Cinq Continents ou Jazz à Juan… et il y en a d’autres, plus intimes – ou plus diffus –, mais à la rigueur artistique tout aussi affirmée. C’est le cas de Jazz sur la Ville, qui installe sa 17e édition du 31 octobre au 3 décembre principalement à Marseille, mais aussi à Aubagne, Vitrolles, Aix-en-Provence ou La Ciotat. Au programme cette année encore, beaucoup de concerts qui explorent toutes les variations du jazz, emmenés par des têtes d’affiche clinquantes ou des talents émergents. 

Des géants 

Et ça commence fort avec Lee Fields. Le géant de la soul américaine – il a enregistré son premier 45t en 1969 – ouvre le festival sur la scène de l’Espace Julien (Marseille). Il y présente son dernier album Sentimental Fool, emmitouflé dans un de ses costumes éclatants, et toujours armé d’une voix puissante, qui nous emporte en quelques notes dans les plus belles heures de la soul, qu’elle soit estampillée Stax ou Motown. Avant lui, c’est la talentueuse – et locale – Liquid Jane qui aura la lourde tâche de lancer la soirée.

On a hâte de découvrir aussi la lecture de l’œuvre de Gainsbourg par le tromboniste Daniel Zimmerman à la salle Guy Obino de Vitrolles. Dans son spectacle L’homme à la tête de chou in Uruguay, il « associe l’énergie brute d’un groupe de rock à la liberté créatrice et fougueuse du jazz ». Le même soir la salle accueille une légende du jazz avec Kenny Garrett, « le dernier saxophoniste ayant accompagné Miles Davies sur scène » qui présente son projet Sounds from the Ancestors, inspiré des multiples influences musicales de sa ville, Detroit. 

Parmi l’imposante programmation, on notera aussi la présence du Clélya Abraham Quartet au Cri du Port (Marseille), les excellents Ostrakinda à l’Ajmi d’Avignon, ou la harpiste Sophye Soliveau à la Mesón (Marseille).

NICOLAS SANTUCCI 

Jazz sur la ville
Du 31 octobre au 3 décembre
Divers lieux, Marseille et Région Sud
jazzsurlaville.org
Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus