dimanche 16 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesLa bonne danse à Monaco

La bonne danse à Monaco

La saison estivale multiplie les manifestations de danse sur le rocher. Les Ballets de Monte-Carlo, sous l’impulsion du directeur artistique et chorégraphe Jean-Christophe Maillot, déclinent la riche palette de leur répertoire, entre créations mondiales et reprises

Fin juin, deux créations sont confiées aux Ballets de Monte-Carlo. Une première de Jeroen Verbruggen, qui s’inspire de l’un des personnages de la Commedia dell’arte, Pulcinella (notre Polichinelle), et du ballet néo-classique composé par Igor Stravinsky (1919) sur une commande de Serge Diaghilev. Jeroen Verbruggen revisite le thème et fait de Pulcinella sur lequel toutes les catastrophes s’abattent le symbole des marginaux et des rejetés d’aujourd’hui, sous-titrant son œuvre Les Nuls. Après ce « coup de poing », Firebird de Goyo Montero relit avec maestria L’oiseau de feu, cet autre chef d’œuvre des Ballets Russes, clin d’œil aux origines de la danse à Monte-Carlo et occasion pour les danseurs de se transformer le temps d’un spectacle en nuages d’oiseaux fluides et mouvants.

Juillet verra la reprise de l’une des grandes pièces de Jean-Christophe Maillot, Cendrillon. Famille recomposée, artifices versus pied nu, dépouillement nécessaire à l’éclosion de la beauté et de l’art, le récit prend une dimension symbolique transcendée par la virtuosité expressive des danseurs dans la subtile scénographie d’Ernest Pignon-Ernest.

La danse est une fête !

Pour sa deuxième édition, attendue avec impatience depuis le succès de la première session en 2017, les deux journées de F(ê)aites de la danse nous donnent rendez-vous les 8 et 9 juillet sur la place du Casino de Monte-Carlo. Comme son nom l’indique, il s’agit bien sûr d’une fête mais qui invite chacun à pratiquer, exercer son corps, chalouper au fil des rythmes du monde, relever des défis improbables, exulter aux variations de tempi, se confronter à une barre géante aux côtés des Ballets de Monte-Carlo, participer à un Flash Mob… Pas de passivité mais les spectateurs sont aussi acteurs et pas simples « consommateurs » d’un show annoncé. Durant vingt-quatre heures, spectacles, défilés, shows en plein air, ateliers, échanges avec des artistes venus de toute la planète, se succéderont sur la piste de danse que sera alors Monte-Carlo. Un Marathon de la danse sera proposé aux danseurs amateurs en couple (peu importe les composants). On écoutera le concert-spectacle de Goran Bregovic et son Orchestre des Mariages et Enterrements, Talias’band nous conviera à un mix de soul, pop, r&b, rock, au bar américain.

Les danses du monde nous attendent en plein air, danses de salon, danse africaine, danse brésilienne, hip-hop, pole dance, tap dance, danse tahitienne, tango argentin, boogie-woogie, country… il y en a pour tous les goûts ! Et on ne parle pas des spectacles de flamenco moderne, des danses urbaines avec Hervé Koubi, du défilé brésilien, de Core Meu par les Ballets de Monte-Carlo, ni de la séance de Tai-Chi-Chuan en « matinée détox »… Quelle fête !

MARYVONNE COLOMBANI

Pulcinella & Firebird
Du 28 juin au 1er juillet
Forum Grimaldi, Monte-Carlo
Cendrillon
Du 18 au 20 juillet
Salle Garnier, Opéra de Monte-Carlo
F(ê)aites de la danse
8 et 9 juillet
Place du Casino, Monte-Carlo

0377 99 99 30 00
balletsdemontecarlo.com

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus