mercredi 24 avril 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesEn rayonLa chanson française passée à la mitraillette 

La chanson française passée à la mitraillette 

Le label marseillais Cœur sur toi fête ses quatre ans avec Toute la musique que j’haine, un disque aussi savoureux qu’hilarant

Il y a des disques qui se dégustent comme une boite de chocolat. À chaque morceau sa fantaisie, et l’incertitude de ce sur quoi l’on va croquer. Toute la musique que j’haine est de ceux-là. Projet lancé par le label marseillais Cœur sur toi, il invite plusieurs dizaines d’artistes à revisiter des chansons du « répertoire » français, de Patrick Sebastien à Niagara en passant par Renaud ou Jean Ferrat. Il en résulte un formidable charivari de la chanson française passé à la moulinette de jeunes artistes, qui en extirpent l’essence, souvent pour mieux la brûler. 

C’est le cas par exemple avec Dans mon HLM de Renaud, qui devient Y’avait Michel sous les notes de Adolf Hibou en tout début d’écoute. Une caricature en forme de farce loufoque du chanteur parigot. Même perfidie plus loin avec Pendant que les champs brûlent de Niagara qui devient cette fois Pendant que Auchan brûle avec Les berges du ravin.  

Il y a de l’humour et de l’ironie dans ce disque certes, mais il y a aussi de fulgurants coups de fusil musicaux. Comme quand Alex Thagis & Daughters reprend Et si tu n’existais pas de Joe Dassin, avec les violons de la chanson original samplés et repris en boucle, formant une ritournelle joyeusement outrancière avec paroles lues par une voix d’enfant. On adore aussi Jean-Jéjé qui s’accapare Tourner les serviettes, l’hymne beauf par excellence signé Patrick Sébastien, pour en faire une merveilleuse ballade où l’on pourrait presque se laisser aller à l’émotion. Autre pépite avec Fais comme l’oiseau de Michel Fugain qui sous la moulinette de Noir Geezus aurait tout à fait sa place dans un DJ set d’une fin de soirée caverneuse. 

Comme d’habitude avec Cœur sur toi, frénétique label underground marseillais qui sort presque un album par mois, c’est sur cassette que les morceaux sont gravés. Et cet objet se veut déjà collector, puisqu’il n’est pressé qu’à 48 exemplaires, disponible sur commande, avec un fanzine et un « jouet » en bonus.

NICOLAS SANTUCCI 

Toute la musique que j’haine 
Cœur sur toi – 12€
coeursurtoi.bandcamp.com
ARTICLES PROCHES

Les plus lus