dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesLes arènes de la musique

Les arènes de la musique

Rendez-vous incontournable des amateurs de concerts hors normes, le Festival de Nîmes met le feu aux arènes en musique

À un tel niveau d’éclectisme tous genres confondus, il serait plus approprié de parler du Festival de Nîmes comme d’une immense fête de la musique dans l’un des plus beaux décors scéniques du monde : l’amphithéâtre romain de Nîmes, bijou antique du Ier siècle ap. J.-C. Les amateurs de chanson française peuvent y écouter de Jenifer à Matt Pokora en passant par Christophe Maé, Florent Pagny, Zazie, Damien Saez et le trio Louise Attaque. Avec un détour par l’inclassable Michel Polnareff en piano-voix. Quel panel ! D’autres préfèreront tendre l’oreille du côté des musiques urbaines, qu’il s’agisse de Damso, Soprano, Djadja ou d’un double-plateau inédit Gims/Dadju. Sans oublier le rappeur-chanteur Lomepal, une valeur sûre en live avec son énergie de rockstar tout en démesure.

Créativité sans limites

L’amphithéâtre nîmois attire comme un aimant les performers de la scène internationale, comme le groupe de rock alternatif anglais Placebo, le showman canadien du piano jazz Chilly Gonzales ou encore le phénomène planétaire pop british Sam Smith. L’excellente programmation rock est complétée par le blues-rock made in USA de The Black Keys, le post-rock islandais de Sigur Rós ainsi par le son électrique du quatuor Artic Monkeys, digne représentant de la scène indé brit. De grosses pointures du hard rock sont également attendues : le mythique groupe de metal américain Slipknot et les Français de Gojira. Une jolie soirée tout en douceur donne aussi à entendre la pop soul de Simply Red, groupe originaire de Manchester, et le groove teinté de blues de la belge Selah Sue.

Notre coup de cœur demeure le concert de Ludovico Einaudi, le 14 juillet. À 67 ans, le compositeur et pianiste italien est un champion du streaming classique, dépassant le clash des générations en mêlant avec une créativité sans limite des influences issues du classique, du rock aussi bien que de la musique électronique. Cette soirée musicale exceptionnelle est l’occasion d’écouter ses plus grands succès, dont des titres écrits pour le cinéma, ainsi que de nombreux extraits de son premier album de piano solo en vingt ans, Underwater, composé en plein confinement. Une invitation à la rêverie sonore d’un minimalisme captivant qui fait le succès d’un artiste très engagé en faveur de la défense de l’environnement. Moments magiques en vue.

A

Festival de Nîmes
Du 23 juin au 22 juillet
Arènes de Nîmes
festivaldenimes.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus