dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesAvignon Off : La vie, mode d’emploi

Avignon Off : La vie, mode d’emploi

Dans la boucle, création collective de la compagnie Carré Blanc, décortique avec amusement les gestes du quotidien

Déjà présente durant tout le festival Off de 2022 à Avignon, la compagnie Carré Blanc revient cet été à LaScierie sur une pièce tout aussi réjouissante et encore plus collégiale qu’à l’accoutumée. Née sous la bonne étoile de Michèle Dhallu, directrice de la compagnie, la pièce a cette fois-ci été chorégraphiée en concertation par le trio de danseuses et danseur. Et l’on devine que Dans la boucle s’est écrit dans le même élan de liberté et le même goût de l’alchimie que celui qui transparaît de sa structure et de son propos. La joie tangible et la complicité qui lie les trois camarades font plaisir à voir : à commencer par le sourire et l’espièglerie de Zoé Boutoille, qui incarne à elle seule l’ambition ludique et la coloration pop du propos.

Singer le quotidien

Toute de rose bonbon vêtue, la plus acrobatique mais non moins expressive Yane Corfa se fait peut-être plus mélancolique, ou du moins contemplative. Bryan Montarou aurait pu s’affranchir du rôle un peu ingrat, encadrant, confié dans de telles circonstances au seul danseur homme : tout en assurant sa part de portés musclés, il explore plus encore que ses camarades le segment de la gestique. Le tout se développe sur des pas jazz, hip-hop ou plus généralement contemporain avec le même souci d’accompagner, de singer, et de moquer toujours avec tendresse les gestes du quotidien. Le surgissement de la joie, de la grâce ne se fait pas en révolte contre les étagères, le linge plié ou les ustensiles de cuisine. C’est dans leur usage répété, peu à peu altéré puis détourné de sa fonction initiale, que les interprètes et leurs personnages grimés en poupées des années 1950 échappent à l’aliénation annoncée. Le canevas, plus intime et moins mouvant que celui du Borders and Walls proposé l’an dernier, se révèle d’autant plus apte à générer des idées chorégraphiques qu’il impose de nouvelles contraintes : dont celle d’étirer et de donner de l’amplitude à des corps tout en les appariant à des pièces de bibliothèque.

Suzanne Canessa

Dans la boucle est jouée à LaScierie jusqu’au 28 juillet.

Article précédent
Article suivant
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus