jeudi 13 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesMarseille, enchantée

Marseille, enchantée

Garçon, un demi ! Le Détachement International du Muerto Coco enchante les terrasses de cafés du centre-ville de Marseille jusqu’à l’Estaque, secondé par les airs de Michel Legrand et l’univers de Jacques Demy

Sur la terrasse de Marrou traiteur, face à l’Opéra de Marseille, un vibraphoniste casqué d’une tête de gabian (Tom Gareil) et un violoniste-mandoliniste casqué d’une tête de rate à oreille percée (Boris Vassallucci) commencent par jouer quelques notes d’un tube des Demoiselles de Rochefort. On doit cette fantaisie au Muerto Coco, union d’artistes et de techniciens tous terrains, qui résument leur travail de recherche ainsi : « une volontaire confrontation entre Hi-Fi et Lo-Fi, crétinerie et virtuosité, infantilisme et adultisme ». Et qui répond à l’invitation des rendez-vous Aller vers, projet de spectacle vivant à jouer dans les cafés imaginés en septembre 2021 par Dominique Bluzet, directeur des Théâtres, au moment de la fermeture du Gymnase pour travaux (qui devraient se terminer en 2024).

« Merci pour tout cher peuple phocéen »

Après quelques notes de musique, Gigot le gabian et Rafafa la rate sont rejoints par deux personnages (Maxime Potard et Coline Trouvé), touristes portant couronne, tirant derrière eux leurs valises à roulettes. Deux personnages moitié-moitié, de la tête au pied : moitié barbu, moitié glabre, moitié homme, moitié femme, moitié cheveux courts, moitié longue tresse, moitié robe aux fleurs bleues, moitié culotte bouffante renaissance et collants. Ce sont en fait des conteurs, et vont nous conter trois histoires marseillaises, avec princes et princesses, souvent coupés en deux et/ou mélangés. Princesse Justine du Frioul et Prince Vincent de Samena, qui après quelques péripéties tristes vont se baigner et se dissoudre dans la mer à cause de l’acidité des polluants. Puis Un amour impossible au Panier entre Prince Dominique et Princesse Dominique, ensemble depuis la 6e D. Et pour finir Du rififi en Provence, avec Prince Thierry d’Aix-Marseille Provence Métropole et Princesse Martine des Bouches-du-Rhône, qui croit que Le Lavandou c’est une lessive. Se livrant une guerre sans merci pour la conquête du territoire à travers les poubelles, les transports, etc. Grâce au gabian et à la rate qui protègent Massilia, et après quelques actions magiques, ils oublieront leur rivalité, Martine deviendra fromagère au Rove, et Thierry naturopathe à Forcalquier. Le tout rythmé par des détournements de chansons Legrand-Demy piochés dans Les demoiselles de Rochefort et Peau d’Âne. Des histoires guignolesques, amusantes et piquantes, aussi bien avec le folklore contemporain de la ville, qu’avec celui de l’amour et du couple. 

MARC VOIRY

Muerto Coco 
Divers lieux, Marseille
Du 12 au 17 septembre
lestheatres.net
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus