lundi 3 octobre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMarseille represent !

Marseille represent !

Hip-Hop Non Stop, première manifestation initiée par la ville de Marseille pour célébrer la culture hip-hop, dévoile la programmation de sa deuxième édition. Rendez-vous du 24 au 28 août

Marseille, capitale française du rap. Il a fallu près de trois décennies aux édiles pour l’entendre et le comprendre. Et quelques mois à la majorité élue en 2020 pour remédier au mépris, à l’indigne occultation de la culture hip-hop par l’institution municipale. Conçu non pas comme un festival mais comme un dispositif au long cours favorisant l’intervention de l’ensemble des actrices et acteurs de la scène marseillaise, Hip-Hop Non Stop (HHNS) est né en 2021, par la volonté de quelques mairies de secteur. Pour sa deuxième édition, toujours en coproduction avec l’équipe d’UrbanProd, l’événement s’élargit, se densifie, avec l’objectif renouvelé de ne pas faire à la place mais avec celles et ceux, collectifs, associations et lieux, qui font vivre le rap, la danse, le graff, le deejaying et le beatboxing dans les quartiers de la deuxième ville de France. Le temps fort de la manifestation a lieu cette année du 24 au 28 août, au Théâtre Silvain pour les grandes soirées mais aussi dans à la Plaine et au Panier. Par son volet rencontres et débats, la première édition a permis un diagnostic des besoins.

Quarante ans de hip-hop à Silvain

En 2022, l’objectif est d’ouvrir le chantier des réponses que peuvent coconstruire les décideurs publics avec les différentes structures engagées dans le développement de la pratique des différentes disciplines et l’émergence artistique. Sur sa feuille de route, la manifestation n’oublie pas les enjeux culturels et citoyens : l’accès des quartiers populaires à la culture, l’égalité homme-femme, la lutte contre les LGBTphobies, la réduction des émissions de CO2 ou encore l’inclusion des publics en situation de handicap.
Coté programmation, Hip-Hop Non Stop renouvelle sa confiance en l’expérience des opérateurs du terrain tout en incluant les propositions issues d’un appel à candidatures lancée en mai dernier. Ce sont plus de 45 artistes issus essentiellement de la nouvelle scène qui vont se produire au fil de plusieurs rendez-vous. Nouveauté par rapport à l’année dernière, la première soirée au Théâtre Silvain (24 août), en collaboration avec la salle Le Molotov, invite un groupe mythique de la scène new-yorkaise des années 90 : Onyx. Un concert conçu comme un moment fort de transmission entre des artistes d’âges et de courants différents, pour célébrer « 40 ans de hip-hop ». Vont se croiser sur la scène à ciel ouvert de la corniche, Swift Guad, alias le Narvalo, venu de Montreuil (93), Lansky Namek, autrice, compositrice et interprète issue de la nouvelle génération rap/trap du centre-ville de Marseille et L’Amir’al, autre phocéen au talent confirmé. En ouverture, HHNS propose un coup de projecteur sur trois artistes émergents du sud de la France : 3yeuz, Misa (la Z) et Ekloz.
Le lendemain (25 août), pas moins de quatre heures de spectacle mettront à l’honneur la danse, le beatbox et le rap, à travers des créations portées par plusieurs activistes culturels du territoire. Parmi eux, BVice, acteur historique de la scène hip-hop marseillaise, qui accompagne depuis vingt ans de nombreux·ses artistes. L’association ancrée dans le quartier de La Savine et emmenée par Solly et Hassany, met en lumière cinq jeunes accompagnés à l’année.

Danse, graff, scratch et bobines

Hip-Hop Non Stop 2021, Théâtre Silvain © UrbanProd

La compagnie Cré’scène 13, première école spécialisée en danse hip-hop à Marseille depuis 2005, présente la restitution d’une résidence initiée en amont avec une vingtaine de danseurs et danseuses. Puis le collectif Original Rockerz organiste une mini battle et un show de danse inspirés de leurs réputées performances. Quant au collectif East Africa Rise Up, réunissant des artistes d’Afrique de l’Est, il produit, distribue et diffuse la musique créée dans le cadre d’échanges culturels avec la Tanzanie dans le but de sensibiliser aux enjeux socio-économiques mondiaux comme locaux. Pour lancer la soirée, l’association 2 Da Streetz, portée par la marseillaise Tressym’ beatbox double vice-championne de France de beatbox, a préparé un show forcément impressionnant de technique.

On quitte le littoral pour une destination non moins emblématique de la ville. Le quartier du Panier accueille une double projection en plein air (26 août), à partir de 21 heures, sur la place du Refuge. Au programme, deux œuvres qui confirment l’axe à la fois international et local emprunté par l’événement marseillais. Tout d’abord, la pépite du cru, Merlich Merlich, réalisée en 2021 par Hannil Ghilas, issue du programme Moovida de l’association ph’art & balises. Ce film de 19 minutes, dans lequel apparaissent Mombi de Troisième Œil et DJ Rebel, a remporté le Grand prix de l’Urban Films Festival de Paris. La projection est suivie d’une performance de krump, orchestrée par Mugen. En deuxième partie de séance, l’incontournable Rize, de David LaChapelle. Après un temps consacré à des rencontres autour de la professionnalisation (27 août), la journée de clôture de HHNS 22 (28 août) mise sur la dimension pédagogique avec plusieurs ateliers installés à la Plaine. Au menu : graff et sérigraphie avec l’association Planète Émergences, écriture avec Start Up et beatbox avec 2 Da Streetz. Tandis que Kouss anime un open mic parrainé par Pone, que l’association Baham Arts invite à l’after de son festival Umoja et que Marseille Zulu Radio prend les commandes d’un plateau aux nombreuses et nombreux intervenant·es. Un après-midi dominical pour une école buissonnière fortement recommandée.

 LUDOVIC TOMAS

Hip-Hop Non Stop 
Du 24 au 28 août
Théâtre Silvain, places du Refuge et Jean-Jaurès
Marseille
hiphop-nonstop.fr
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus