mercredi 21 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesRetour de marché

Retour de marché

Au Marché noir des petites utopies, festival de petites formes marionnettiques, le public était invité, le dimanche 3 décembre à Marseille, à un parcours théâtre d’objet

La 6e édition du Marché noir des petites utopies, festival organisé à Marseille sous la forme d’une biennale depuis 2013 par la Cie Anima Théâtre, s’est ouverte le 1er décembre avec la projection au Gyptis de La sociologue et l’ourson d’Étienne Chaillou et Mathias Théry, et se clôturera le dimanche 10, au lendemain de la fête d’anniversaire(s) qui célébrera les 10 ans du festival et les 20 ans de la compagnie. Le dimanche 3 décembre, rendez-vous était donné à la Casa Consolat pour Tricots, une histoire de souvenirs qui grattent de la Cie Des gens comme tout le monde et Hostile de la Cie Bakélite.

Petites formes, grandes aventures

Le public est tamponné et divisé en deux : les « Métal » et les « Prison ». Les « Prison » sont guidés jusqu’à l’Atelier Gouache où une grosse forme colorée en laine tricotée affalée sur un bureau, s’anime. C’est un pull d’où s’extirpent une main, puis une tête et le visage souriant d’une femme aux cheveux gris, qui confie qu’arrivée à « l’âge du milieu » elle recherche la sérénité, mais pas à travers le tricot ! Et tirant les fils de son énorme pull, les accrochant aux pointes de tableaux à clous, auxquels succèdent ensuite d’innombrables câbles électriques et prises multiples, elle évoque avec humour, à travers tous ces liens matérialisés qui l’attachent et saturent son espace, les périodes et paysages de sa vie, jusqu’au pétage de plomb ! Une danse solo festive, découvrant des dessous tricotés, conclura par une invitation joyeuse à « tricoter pour soi-même ». Retour à la Casa Consolat, puis direction le Théâtre de la Ferronnerie où là aussi, on découvre, affalée sur une table, une tête, protégée d’un tissu aux quatre coins noués, sous un projecteur dégageant une chaleur intense. Au bord de la table, une gourde, que l’homme cherche désespérément à saisir. Il fait plus que soif, il fait plus que chaud, on est dans le désert et le bout de papier que l’homme qui vient de se relever a trouvé, montrant sa tête patibulaire sous le mot « Wanted » ne laisse aucun doute : c’est un western. Solitude, désert brûlant et glacé, serpent, indiens, signaux de fumée, transe mystique, aigle, squelettes, cheval, mirages, rebondissements, comique de répétition et coups de théâtre, tout y passe, sans aucune paroles. Une inventivité, un sens du raccourci et de l’ellipse à l’esprit « cartoon » jubilatoires. Bref, deux grandes aventures en deux petites formes.

MARC VOIRY

Tricots, une histoire de souvenirs qui grattent et Hostile étaient présentés le 3 décembre à l’Atelier Gouache et au Théâtre de la Ferronnerie dans le cadre de la biennale Marché noir des petites utopies., à Marseille.
Marché noir des petites utopies
Jusqu’au 10 décembre
Divers lieux, Marseille
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus