mercredi 21 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesSilence, action, ça tourne ! 

Silence, action, ça tourne ! 

Au Silo de Marseille, Noureddine Khourchid et les derviches tourneurs de Damas ont clôturé la 30e édition des Rencontres d’Averroès

Ce n’est que le début de la représentation, mais les spectateurs filment déjà les neuf protagonistes. Puis une voix se fait entendre, c’est celle de Noureddine Khourchid de la mosquée des Omeyyades de Damas. Il est ensuite rejoint par le reste de la troupe. Le rythme est fait de vagues successives, la marée syrienne monte et se retire. Quand la musique, le chant et la danse atteignent leur apothéose, c’est là que tout s’arrête. Les danseurs claquent brusquement les talons sur le sol et après une salve d’applaudissements, le silence est retrouvé pour un temps. Puis un mot ou une note retentit, et tout peut recommencer.

Quelques fois, c’est seulement l’un d’entre eux qui s’illustre. La seule voix de Khourchid ou un solo d’oud de Mohamed Kodmani résonnent alors. Pour les derviches tourneurs que sont Yazan Al-Jamal, Ahmad Altair et Hatem Al-Jamal, c’est la même chose. Il arrive qu’il n’y en ait qu’un qui danse, mais le plus souvent c’est de concert qu’ils œuvrent à produire des mélodies et des chorégraphies hypnotiques. Dans les deux cas, une identique impression d’unité se dégage. Cela témoigne de toute la fraternelle cohésion qu’implique cette tradition soufie ancestrale.

Tourner, mais pas en rond 

Il n’aura échappé à personne que les danseurs tournent sur eux-mêmes. Pas non plus que les chants sont similaires d’une séquence à une autre. Tout se ressemble mais rien ne se répète réellement. Les mouvements des derviches fluctuent, les chants changent et les musiques s’adaptent. Après leurs longues danses qui auraient donné la nausée à quiconque d’autre, les trois tourneurs regagnent leurs chaises en souriant et en marchant droit. A la fin, les applaudissements se font si nombreux que la troupe des derviches décide de revenir sur scène pour une dernière danse. Un souvenir à se repasser en boucle. 

RENAUD GUISSANI 

Spectacle donné le 19 novembre dans le cadre des Rencontres d’Averroès, au Silo, Marseille.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus