mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesAix en juin et à l’heure américaine

Aix en juin et à l’heure américaine

L’académie de chant du Festival d’Aix-en-Provence célèbre l’opéra nord-américain

C’est à un programme inhabituel que l’académie a convié son public d’habitués et de curieux. Pensé en écho à L’Opéra de Quat’Sous programmé au festival, avec pour point de jonction la musique de Kurt Weill en exil, le concert s’est finalement pensé comme un panorama de la musique lyrique moderne et contemporaine des États-Unis. L’absence des mezzo-sopranos Eugénie Joineau et Niamh O’Sullivan pour raisons de santé avait certes de quoi nous chagriner. Mais c’était oublier que le carré d’as féminin offrait déjà un nuancier très riche de sopranos en tous genres. La colorature Seonwoo Lee est peut-être davantage taillée pour le belcanto que pour ce répertoire-là, même si l’on aurait rêvé de l’entendre en Cunégonde. Elle livre cependant une Willow Song, extraite d’un opéra de Douglas Moore, de très bonne facture ; et une tout aussi mélancolique lecture des poèmes d’Emily Dickinson mis en musique par Copland. La très wagnérienne Hedvig Haugerud enveloppe ses morceaux choisis de Samuel Barber et de Ned Rorem de sa belle voix sombrée. Plus légère mais non moins solide, Sandra Hamaoui s’impose avec grâce sur les extraits de Susannah et Our Town. Amanda Batista se révèle particulièrement émouvante sur l’adieu de Beth à Jo, extrait du Little Women de Mark Adamo. Anthony León s’approprie avec pudeur et une belle musicalité le répertoire mélodique de John Musto et Florence Price. Plus théâtraux, le baryton Andres Cascante et la basse d’airain Mark Kurmanbayev déploient de beaux ambitus, et pour le second un goût consommé pour le comique de Bernstein et de Fiddler on the roof, qui lui permettent d’outrer son accent russe. Mais le ténor Jonah Hoskins est sans nul doute celui auquel le répertoire réussit le plus : le Being Alive extrait de Company, chef-d’œuvre de Stephen Sondheim, laisse l’assemblée encore tremblotante. 

SUZANNE CANESSA

Concert donné le 22 juin à l’Hôtel Maynier d’Oppède, dans le cadre d’Aix en juin, à Aix-en-Provence
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus