vendredi 19 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiques« Ce côté Jamy de la musique, j’adore »

« Ce côté Jamy de la musique, j’adore »

Avec Musique pas bête, Nicolas Lafitte propose un spectacle didactique sur l’histoire de la musique. Entretien avec l’auteur, de passage à La Criée, à Marseille

Zébuline. Votre spectacle a été créé à peine avant le Covid. Comment est-il né ?

Nicolas Lafitte. Il a en effet fait l’objet d’une trentaine de dates au Studio Champs-Élysées en décembre 2019. Et il avait été créé juste avant au festival Tous en Sons, au Théâtre du Gymnase, avec un décor en carton, qui n’était pas du tout la version d’aujourd’hui, avec de vrais décors en dur ! Il s’agissait alors d’un rebond de l’émission pour enfants Klassiko Dingo que j’animais sur France Musique. J’y recevais des messages d’enfants qui posaient différentes questions à propos de la musique. Les éditions Bayard m’avaient proposé d’en faire un livre, et j’ai eu envie de faire un spectacle à partir des questions qui m’avaient le plus marqué : à quoi ça sert la musique ? Qui a inventé la musique ? Ce sont des questions qui, sous leur apparente naïveté, soulèvent quelque chose de philosophique. 

Mais aussi de scientifique, d’ailleurs !

Absolument ! Ce côté Jamy de la musique, j’adore, et j’assume complètement cet aspect didactique. En essayant de répondre à ces questions, on se rend compte de plein de choses : que mêmes les hommes et femmes préhistoriques soufflaient dans des pierres pour produire de la musique. Ça permet aussi de revenir au corps, et à la voix, le premier de tous les instruments. Comprendre que notre corps est une caisse de résonnance, c’est quelque chose d’indispensable.

Non content de poser ces questions et d’y répondre sur scène, vous recourez justement au chant, à l’interprétation… Est-ce une chose dont vous avez l’habitude ?

La pratique musicale a toujours fait partie de ma vie, et le chant en particulier. Chanter a toujours été ma passion : je suis allé en fac de musicologie, au conservatoire en saxophone… Mais ce qui me plaisait le plus, c’était la chorale ! Après Radio France, j’avais une certaine appréhension à l’idée de monter sur scène. Mais cela me travaillait. L’écriture a évolué, de l’idée de faire une conférence accompagnée d’un musicien à ce projet bien plus ample, de l’ordre du théâtre musical. Il a été mis en scène par Agnès Audiffrenet on y retrouve mon complice Lionel Romieu. Et je pense qu’il n’aurait pas pu être mieux accompagné !

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR SUZANNE CANESSA

Musique pas bête
le 9 février à La Criée, Marseille
theatre-lacriee.com
En partenariat avec Marseille Concerts
marseilleconcerts.com
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus