dimanche 16 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesEn rayonCésar Franck, romantique de l’intime

César Franck, romantique de l’intime

L’Ensemble Des Équilibres propose une lecture sensible de la musique de chambre de César Franck

On se souvient de la délicatesse et de la musicalité rares que Brahms aujourd’hui, précédent enregistrement de l’Ensemble Des Équilibres, déployait. Le principe, assez fou et enthousiasmant, consistait à réunir des compositrices et compositeurs autour d’une œuvre de Brahms, sous la forme chambriste qu’il affectionnait tout particulièrement : un duo piano-violon. 

Le projet entrepris par les six musiciens, sous la houlette de la violoniste Agnès Pyka, pourra sembler ici plus sage : soit enregistrer l’intégrale de la musique de chambre composée par César Franck, et en faire entendre toute la richesse inexplorée, la complexité et les différents accents. Il n’en est pas moins primordial : tout d’abord parce que l’œuvre de César Franck demeure encore méconnue, y compris des mélomanes ; mais également parce que la lecture des œuvres, loin de se contenter de les aligner chronologiquement parlant, en révèle toutes les subtilités compositionnelles et les évidentes parentés et influences avec les compositeurs de son temps.

Romantiquissime

Après avoir entendu le très abouti Quintette en fa mineur pour piano et cordes, on découvre le Grand Trio pour piano, violon et violoncelle que le compositeur écrivit au (très) jeune âge de douze ans ! A la suite du déchirant quintette dédié à Camille Saint-Saëns et empreint d’un lyrisme romantiquissime, on constate que tout semblait déjà inscrit dans l’écriture vivace du jeune Franck : intuition mélodique à couper le souffle, utilisation à nulle autre pareille d’un piano évanescent, presque schubertien, bénéficiant ici du toucher délicat de Sandra Chamoux

En ouverture du 3e disque, la terrassante simplicité de Mélancolie en mi mineur préfigure le Poco Lento du Quatuor à cordes, dernier opus signé de la main du compositeur où les lignes se font tout aussi nettes et bouleversantes, dans l’écriture comme dans l’interprétation : la violoniste Marie Orenga, l’altiste Emmanuel Haratyk et le violoncelliste Jérémy Genet unissent leurs forces à celles d’Agnès Pyka pour une interprétation d’anthologie. 

Les quelques quatre heures d’enregistrement s’enchaînent ainsi sans temps mort, grâce à l’implication de l’ensemble mais aussi à l’importance que le compositeur a accordé à chaque formation, sur laquelle il ne s’est attardé qu’une à deux fois avant d’en explorer une autre. Un grand disque, en somme.

SUZANNE CANESSA

Ensemble Des Équilibres, César Franck – Complete Chamber Music, Klarthe, 25 €
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus