dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaCINEMED : Films de Méditerranée 

CINEMED : Films de Méditerranée 

C’est la 45e édition de Cinemed à Montpellier du 20 au 28 octobre : entre découvertes de films de cinéastes des deux rives de la Méditerranée curieux, créatifs, engagés, et homage aux œuvres de ceux qui ont marqué de leurs empreintes ce vaste territoire

À l’honneur du Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier, comme le suggère l’affiche dont la photo est empruntée à Eté 93 de Carla Simón, la nouvelle vague catalane : six films et une rencontre avec les réalisatrices Carla Simón (Nos Soleils) Clara Roquet (Libertad) Neus Ballus (La Plaga) Elena Martín Gimeno, des productrices María Zamora, Valérie Delpierre, de la directrice de la photo Gris Jordana et de la monteuse Ariadna Ribas.

Et ça commence !

Grande nouveauté : c’est un film d’animation qui sera présenté en ouverture le 20 octobre à l’Opéra Berlioz, They Shot the Piano Player, en présence de Fernando Trueba et Javier Mariscal : une enquête sur la disparition inexpliquée du pianiste brésilien Francisco Tenório.Jr, une ode au Brésil et à ses musiques, un film contre les dictatures. Puis, tout au long de la semaine, le public n’aura que l’embarras du choix : entre hommages, rétrospectives, cinéastes invité.es, tables rondes, rencontres, longs et courts métrages, fictions et documentaires en compétition ou en panorama. 

Une rétrospective

Splendor dEttore Scola

Une grande rétrospective sera consacrée à Ettore Scola, un des maitres de la comédie italienne. 24 films. Si tout le monde connait Nous nous sommes tant aimés, Une Journée particulière, Affreux, sales et méchants, on pourra découvrir des films moins connus comme Splendor (1989) avec Mastroianni sur la fermeture d’un petit cinéma de province ou Nos héros réussirontils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? avec Alberto Sordi, Bernard Blier. Une table ronde lui sera consacrée ainsi qu’une exposition au Corum 

Des avant-premières

On pourra découvrir, près d’une vingtaine de films accompagnés par les cinéastes, comme Le Temps d’aimer de Katell Quillévéré  qui nous rappelle qu’on peut s’aimer au-delà des modèles imposés par la société ou La Passion de Dodin Bouffant de Tran Anh Hung qui va représenter la France aux Oscars. Ou encore Orlando, ma biographie politique de  Paul B. Preciado, un témoignage créatif de toutes les possibilités d’être au monde. La nouvelle femme de Léa Todorov, raconte la rencontre d’une célèbre courtisane parisienne et de Maria Montessori. Des documentaires aussi : celui de Pierre-Henri Gibert, Viva Varda qui évoque le destin vraiment exceptionnel de cette cinéaste ou encore Madame Hofmann  de Sébastien Lifshitz,  qui nous fait connaitre Sylvie, cadre infirmière depuis 40 ans à l’hôpital Nord de Marseille.

Des compétitions

Mais sans ses compétitions de longs, de courts, de documentaires, de films en région soumis à des jurys, dont celui de l’Antigone d’Or présidé par Pascal Elbé, CINEMED ne serait pas CINEMED ! Neuf films venus de Bosnie-Herzégovine,  Espagne, France, Kosovo, Israël, Italie, Maroc/Tunisie, Turquie sont en lice. Excursion d’Una Gunjak, un film sur l’adolescence ; Creatura d’Elena Martín Gimeno qui était à la Quinzaine des cinéastes à Cannes ; Six pieds sur terre le premier long métrage de  Karim Bensalah. Notre monde de Luàna Bajrami raconte l’histoire de deux cousines qui, se sentant coincées dans leur village au Kosovo, décident de voler un tas de ferraille, puis de se rendre à Pristina pour s’inscrire à l’université. Présentés au festival de Locarno, Le Déserteur de Dani Rosenberg qui nous fait partager 24 heures d’un jeune déserteur israélien et La belle Estate de l’Italienne Laura Lucchetti. Autre film italien, Anna de Marco Amenta nous emmène en Sardaigne où une femme lutte contre un pouvoir plus fort qu’elle. Il y aura aussi le nouveau long métrage tuniso-marocain, Backstage d’Afef Ben Mahmoud et Khalil Benkirane ainsi que un thriller d’ Özcan Alper,  Nuit noire en Anatolie

La Belle Estate de Laura Lucchetti

Pour ceux qui veulent passer une nuit blanche et aiment frissonner, le 27 octobre, La Nuit en enfer avec cinq films dont Inferno de Dario Argento.

Et pour finir en beauté, samedi 28 octobre, après la cérémonie de palmarès, le dernier film de François Truffaut, Vivement dimanche en copie restaurée.

Comme chaque année, à CINEMED, chacun pourra trouver son bonheur parmi tous ces films et rencontrer tous ceux qui les font. Et La fête continue ! (comme le titre du dernier Guédiguian, présenté en avant-première)

ANNIE GAVA

Un hommage

Trente ans que le cinéaste libanais Maroun Bagdadi est mort accidentellement à 43 ans. On pourra voir plusieurs de ses films dont le documentaire Beyrouth ô Beyrouth (1975) ainsi que les fictions  Hors la vie (1990) et La Fille de l’air que présentera Hippolyte Girardot.
Des invité.e.s

Yolande Zauberman,  initiée au cinéma auprès d’Amos Gitaï. signe en 1987 un premier documentaire, sur l’apartheid en Afrique du Sud, Classified People, présenté en copie restaurée. On pourra voir aussi Would You Have Sex With An Arab? qui avait été sélectionné à la Mostra de Venise ainsi que sa première fiction, Moi Ivan, toi Abraham en présence de la cinéaste bien sûr  sans oublier une rencontre publique le 22 octobre à 17h.

Mohammad et Saleh Bakri, père et fils, dignes représentants du cinéma et du théâtre palestiniens seront présents en compagnie de Costa Gavras. Ainsi on pourra voir Hanna K. de Costa Gavras où Mohammad incarne Sélim Bakri, un réfugié palestinien. Son fils, Saleh révélé en 2007 par La Visite de la fanfare d’Eran Kolirin, joue avec son père dans le film d’Annemarie Jacir, Wajib, tourné à Nazareth, qui permet de voir la société palestinienne à travers un regard à la fois intérieur et extérieur. Regards  croisés.
CINEMED
Montpellier
20 au 28 octobre
cinemed.tm.fr
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus