dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaDans le Vaucluse, des villages de toiles 

Dans le Vaucluse, des villages de toiles 

Pendant deux mois, plusieurs rendez-vous cinéma ont ponctué l’été vauclusien. Retour sur certains d’entre eux

Juillet, août, les nuits sont courtes mais bien remplies. Dans les villes, festivals, projections en plein air offrent au public films longs et courts, récents ou plus anciens, fictions ou documentaires. Dans les villages aussi, le cinéma s’installe pour une soirée ou plus. Un grand écran sous les arbres, des chaises dans un champ ou un place et quand la nuit tombe, la projection peut commencer. Des soirées conviviales à l’initiative de bénévoles, cinéphiles,  passionnés ne comptant ni leur temps, ni leur énergie comme dans ces trois villages du Vaucluse.

Buoux 

Les Rendez vous d’Agnès, jeune association créée en 2022, a pour but d’organiser chaque été un petit festival en hommage à Agnès Varda, avec le soutien de sa fille, Rosalie Varda. Ainsi ont été proposés du 19 au 23 juillet plusieurs films dont  Les Glaneurs et la Glaneuse et Varda par Agnès qui ont permis à plus d’une centaine de spectateurs de (re)visiter l’œuvre de cette cinéaste, photographe et artiste visuelle. L’ambiance est conviviale sous les arbres, à coté de l’imposant château de Buoux, où ont été installées tables et chaises. On boit un coup, on déguste les plats concoctés par les bénévoles, on parle de cinéma ou de la vie.

Rustrel 

C’est une association qui va fêter ses vingt ans, Pays d’Apt en vidéo, qui, en plus des ses nombreuse activités tout au long de l’année, organise chaque été une projection de courts métrages sur la place du village. Toujours la même démarche : permettre des échanges entre les  habitants du Pays d’Apt. En ce 14 aout, au programme, sept courts métrages, trois fictions dont l’hilarant Walking on the wild side d’Abel et Gordonet le touchantPinces à lingesde JoëlBrisse ainsi quequatre documentaires dont Le semeur de notes de C. Lefebvre et M. Snurawa. Plus de 160 personnes ont assisté avec bonheur à cette soirée et se sont donné rendez vous le lendemain… à Viens

Viens 

Ce n’était pas sous les étoiles mais dans l’église romane que s’est déroulée une superbe soirée à l’initiative de quatre associations dont Pays d’Apt en vidéo et Rencontres Viens. Un événement sous le signe de la musique avec Bach pour tous, le documentaire passionnant de Jacques Mitsch, un voyage musical dans les pas du chef d’orchestre toulousain Michel Brun qui consacre sa vie à Jean-Sébastien Bach et à la transmission de son œuvre le plus largement possible. On y suit en particulier la création du concert Bach to Africa. Et cerise sur le gâteau : deux protagonistes de son film, la chanteuse malienne Fanta Soyon Sissoko et le musicien Adama Keita étaient présents et ont enchanté les quelque 180 personnes les faisant danser tard dans la nuit. 

ANNIE GAVA

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus