vendredi 24 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesDe la folie dans l’enclave

De la folie dans l’enclave

Du 17 au 30 juillet, la nouvelle édition des Nuits de l’Enclave affiche une programmation fournie et exaltante

« Nous avons besoin d’être ensemble pour gagner la bataille de la morosité », écrit Frédéric Richaud dans son éditorial des Nuits de l’Enclave 2023. Dans cet esprit, le directeur du Centre Dramatique des Villages du Haut-Vaucluse signe une programmation qui, s’il garde le cap du théâtre, s’ouvre à la danse, poursuit son incursion dans les pratiques circassiennes et entame un chantier autour du jeune public.

La volonté pluridisciplinaire s’illustre lors de l’ouverture du 17 juillet, confiée à Denis Plassard maître de cérémonie d’un bal chorégraphié, en préambule de Robin Renucci. Après l’avoir créé puis baladé dans une douzaine de communes, lors du Festival d’Avignon 2017, le comédien reprend L’Enfance à l’œuvre, où, aux côtés du pianiste Nicolas Stavy, il évoque le creuset de l’existence, ausculté par Arthur Rimbaud, Marcel Proust, Paul Valery, Romain Gary et quelques autres.  

Du théâtre à profusion

Grands auteurs, suite : William Shakespeare, Anton Tchekhov, Albert Camus, bénéficient chacun d’une journée dans l’Enclave. Dans York, les douze acteurs de la compagnie Matamore, condensent les batailles épiques qui scandent Henry VI puis les sombres complots ourdis par Richard III (22 juillet). Albert Camus sera à l’honneur, le 24 juillet, l’espace d’une conférence sur l’homme et l’écrivain, suivie d’une lecture assurée par Bérangère Waruzel et Charles Berling. Focalisée sur sept personnages, Notre petite Cerisaie d’après Anton Tchekhov, accentue les corrélations entre enjeux intimes et monde en mutation. 

Matei Visniec (Paparazzi par le Cartoon Sardine Théâtre), Marc Lainé, auteur de Nosztalgia Express, lauréat du Prix Godot 2023, Claude Guerre et son Monologue de Sud, pris en charge par Frédéric Richaud, figurent parmi les auteurs d’aujourd’hui à l’affiche des prochaines Nuits

Mellow Yellow (le 18 juillet à Richerenches), Tout comme (le 20 à Grillon), Juste avant que la glace ne cède (le 25 à Visan), hissent haut les arts du cirque. La comédie musicale n’est pas en reste grâce à Jeanne Béziers qui examine les effluves virilistes, propres à La Barbe Bleue. Sans oublier la Compagnie des Gentils qui, lors de la clôture du 30 juillet, transportera la Carriole fantasque de M. Vivaldi au cœur de l’Espace Jean-Baptiste Niel. 

La valse du diamant noir désigne le spectacle présenté cette année par la troupe éphémère des Nuits, à découvrir en création les 19 et 20 juillet. Ces filles-là, texte d’Ewan Placey, variation autour d’Autant en emporte le vent, sera travaillé, durant deux semaines puis représenté le 30 juillet, par les participants du stage théâtre ado.  

Vive les comédiens, tel est le titre de l’exposition des dessins de théâtre réalisés par Cabu et cédé, par la Comédie-Française au CDDV. Une partie de ce trésor iconoclaste sera déployé durant ces Nuits de l’Enclave 2023, qui promettent 33 évènements, du spectacle, de la pensée, des rencontres et, Frédéric Richaud le certifie : « beaucoup de folie ».

MICHEL FLANDRIN 

Les Nuits de l’Enclave 
Du 17 au 30 juillet 
À Valréas, Visan, Grillon et Richerenches
nuits-enclave.com

Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus