dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesDes cœurs gros comme ça

Des cœurs gros comme ça

Avec « Amour », la compagnie Marie de Jongh, basque et espagnole, déploie un oasis de fraîcheur dans un monde où l’humain reprend sa vraie place. Pour petits et grands.

Deux petites filles habitent dans des maisons mitoyennes. Elles jouent, se disputent, se réconcilient aussi vite, et laissent courir leur imagination, entraînant avec elles celle des spectateurs. Ici tout est suggéré : quelques morceaux de craie dessinent des objets qui prennent vie : sonnette de porte, radio et même toilettes ! Masqués, les comédiens ne diront pas un mot ; seuls leurs corps bavardent, leurs attitudes trahissent leurs émotions et leurs pensées. Les acteurs, enfants turbulents, retrouvent les gestes enfantins, leur maladresse, leur spontanéité et leur désir d’imiter les adultes. Des querelles sans importance, des réconciliations attendrissantes succèdent aux éclairs de jalousie. Les petites amies jouent mais la venue d’un petit garçon suffit à les séparer avant de les réunir.

Pièce précieuse

Magie du théâtre, en un éclair, les années leur tombent dessus et les voici vieilles dames, toujours aussi querelleuses, toujours aussi complices. Les mouvements s’alourdissent, le cœur est toujours vaillant. Dans un décor mobile en structures métalliques et tiroirs secrets, très finement éclairé, la représentation décroche très vite un sourire sur les lèvres des spectateurs, de tous âges, ravis de se laisser embarquer dans cette histoire imagée, où l’esprit gambade, guidé par des souvenirs lointains ou par le temps présent : il suffit de prendre le temps d’observer les jeunes enfants ou les vieilles personnes que nous côtoyons. Une bande-son évocatrice soutient une mise en scène soignée sans être encombrante ni trop démonstrative assurée par Jokin Draji auteur du texte chorégraphié de Amour. Une pierre précieuse dotée d’un cœur gros comme ça, qui brille de sa plus belle eau dans un univers poétique sans jamais être mièvre.

Jean-Louis Châles

« Amour » est donné jusqu’au 29 juillet au Théâtre de l’Oulle (Avignon).

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus