mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesEn léger différé

En léger différé

Un dimanche gorgé de soleil à la Cité des arts de la rue, qui accueillait simultanément Un dimanche aux Aygalades et le festival Mondjali du Secours populaire

Comme tous les premiers dimanches du mois, la Cité des arts de la rue s’ouvrait au public ce 5 mai. Une aubaine avec le soleil enfin de sortie, et plus de 1 000 visiteurs répondant à l’appel pour cette halte dominicale sans temps mort. À 12h30, Valentin Dilas proposait son Playback FM, sous la halle de Lieux Publics. Le propos ? Rejouer en play back des séquences triées sur le volet – prises de parole, séquences radio, extraits de JT… l’exercice ne manque pas de séduire, laissant toutefois sur sa faim les aficionados de la prodigieuse Encyclopédie de la parole de Joris Lacoste auquel il fait immanquablement penser – et son pari aussi poétique qu’insensé de collecter l’oralité sous toutes ses formes. Ici, l’artiste met davantage l’accent sur le jeu, pour un effet comique juxtaposant des prises de parole saugrenues, échevelées, parfois d’une bêtise crasse : un Gainsbourg aviné revendiquant « la connerie comme décontraction de l’intelligence » y côtoie la solitude d’un maladroit journaliste de France Bleu, d’énièmes frasques de Sarkozy ou encore l’annonce du suicide de Dalida sur les ondes. Plus tard, Ugolin éploré hèle sa Manon… Articulant ce zapping effréné, jingles de pub ou intros d’émissions scandent les ruptures de tons. L’ensemble est plaisant, parfois irrésistible, mais manque aussi de mise en perspective.

Cascade de propositions
Autour du spectacle, la Cité, secouée par la joyeuse batucada des enfants du Vacarme Orchestra, accueillait le marché de producteurs et ses dégustations de citronnade, sardines et maquereaux grillés à prix libre. En contrebas, le sentier de randonnée aménagé au sein d’une véritable forêt vierge urbaine s’arpentait quant à lui pour mener à la cascade des Aygalades, point d’orgue de la balade – qui, si elle coulait à flot ce jour-là, peut s’activer artificiellement en temps de sécheresse sur la grâce d’une pièce de monnaie à insérer dans la fantasque et malicieuse Machine à renaturer, pensée par le collectif Les arts de la crue. Prochains rendez-vous publics à la Cité : chaque week-end de juin, pour l’événement Inspirations/transpirations, dans le cadre des Olympiades culturelles.

JULIE BORDENAVE

Playback FM jouait le 5 mai, dans le cadre d’Un dimanche aux Aygalades à la Cité des Arts de la rue, Marseille.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus