mardi 20 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesHKC ne manque pas à sa Promesse

HKC ne manque pas à sa Promesse

La compagnie HKC se plaît à interroger notre contemporanéité en croisant les esthétiques et les formes. Sa dernière création s’attache au sujet du genre

Avec Urgence (représentation en 2022 au Théâtre Durance) la Cie HKC mettait génialement en scène cinq jeunes interprètes sur le thème de l’émancipation individuelle et collective. Interpellée sur l’unicité du genre représenté sur scène, le masculin, la compagnie faisait la promesse d’une nouvelle pièce mettant en scène uniquement des femmes. Le titre du nouvel opus était trouvé : Promesse. Sur le plateau, les cinq danseuses, Marie Buysschaert, Milane Cathala-Di Fabrizio, Guila Mbikinkinkam, Camille Mezerette, Shihya Peng, arrivent l’une après l’autre pendant que le public s’installe, prennent place sur des chaises sagement alignées face aux spectateurs. Se dessine un spectacle qui joue sur les limites avec des paroles qui s’adressent avec un tel naturel soit directement au public en mode frontal soit échangent entre elles sur le mode de la confidence, entrelacent les moments de danse aux mots.

« Un sujet inabordable »
Les corps racontent alors, séduisent par leur maîtrise et la vivacité des chorégraphies dues à Tânia Carvalho qui puise dans l’obscurité de la fange ou la lumière de gestes qui exultent. Les aprioris culturels, sociétaux, sont disséqués au fil des dialogues. S’égrènent les assignations de genre, les limites du consentement, les exactions perpétrées sur les femmes de tous âges, la déferlante du monologue en longue antiphrase « j’en ai rien à foutre ». La déconstruction des imaginaires s’effectue avec une pertinence vivifiante. Un spectacle puissant mâtiné d’humour et de légèreté qu’Anne Rehbinder définit avec modestie : « une tentative, très humble, un acte bref et limité […] une fugace éclaircie sous la pluie, un petit truc à grignoter pour aborder un sujet inabordable, impossible à contenir ».

MARYVONNE COLOMBANI

Promesse a été donné les 30 et 31 janvier au Théâtre Durance, Château-Arnoux-Saint-Auban.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus