jeudi 1 décembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilScènesIls sont là

Ils sont là

Dans Vous êtes ici, Édith Amsellem rend un vibrant hommage au théâtre, du local au global

Maintes pièces de théâtre célèbrent le théâtre. Brillamment. Plus rarement un projet aura relevé le défi avec autant d’incarnation. Et surtout avec l’ambition de faire converger dans un même propos, le théâtre « contenant » et le théâtre « contenu », cette particularité sémantique qui distingue le théâtre des autres disciplines artistiques. Vous êtes ici d’Édith Amsellem est d’abord une déclaration d’amour au Zef, la scène nationale de Marseille, dont elle vient de quitter la « bande » après sept années au sein de ce collectif d’artistes associé·e·s autour de la directrice Francesca Poloniato.
Une salle dont on découvre au fil de cette pièce cérémoniale l’histoire si particulière. Construit dans le soubassement d’un immense centre commercial dont il supporte le poids au sens propre comme au figuré, le Merlan devenu Zef vit avant tout grâce à l’implication d’une communauté humaine. Un collectif, à la fois mémoire vivante et cheville ouvrière du lieu, auquel on accorde enfin la légitimité d’être mis en lumière. On se doute que la représentation ne se déroulera pas tout à fait comme les autres. Car celle-ci a bel et bien démarré, sans attendre qu’artistes et public prennent la place que les us leur attribuent respectivement. Et c’est par une grande porte de garage donnant sur une sorte d’atelier que spectatrices et spectateurs sont invités à entrer dans le bâtiment, comme on pénétrerait dans les entrailles d’une machine.

Au cœur du théâtre
Voilà bientôt tout ce petit monde sur le plateau, derrière le rideau, tandis que le son d’un battement de cœur accélère, nous renvoyant au trac qui étreint chacune et chacun qui connait les instants précédant l’entrée sous les projecteurs. À moins que cela ne soit le cœur du théâtre lui-même que l’on entend, tellement nous nous en sommes rapprochés. Au lever de rideau, on découvre les comédiennes Marianne Houspie et Laurène Fardeau et le chorégraphe et danseur Arthur Pérole, irrésistible fou dansant de la soirée. Les trois uniques artistes professionnels du projet sont installés dans le gradin, dont on apprendra qu’il a été conçu avec ceux du stade Vélodrome comme référence. Iels se glissent dans la peau de spectacteurs·trices qui évoquent leur rapport au théâtre, au contenant comme au contenu, là encore. La suite prend l’allure d’un show voire d’un talk show. Une cérémonie des Molière sans les dorures, une comédie musicale sans les claquettes, des confessions intimes sans sensationnalisme. Une fête au théâtre où Zahra, Hassina, Yvan, Bérangère, Thierry, Bertrand, Caroline, Amélie, Laurent, Céline, Heddy, Catherine, qu’il ou elle soit secrétaire de direction, régisseur, chargée de production, animateur culturel, cuisinière ou agent d’entretien, croisent Ariane Mnouchkine, Jean Vilar, Pina Bausch, Roméo Castellucci, Angelica Liddell, Antonin Artaud, Marguerite Duras, Claude Régy… Tous·tes sur un même plateau, car tous·tes vivent ou font vivre LE théâtre.

LUDOVIC TOMAS

Vous êtes ici a été joué les 4 et 5 octobre au Zef, à Marseille
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus