mercredi 24 avril 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesGreli Grelo, en roue libre

Greli Grelo, en roue libre

La biennale du théâtre d’objet en pays d’Apt Luberon, est de retour au Vélo Théâtre pour sa 13e édition du 22 au 30 mars

C’est reparti pour un tour avec le Vélo Théâtre ! Du 22 au 30 mars, Apt et ses environs accueillent la 13e édition de Greli Grelo, la biennale du théâtre d’objet, organisée par la compagnie de Charlot Lemoine et Tania Castaing. Formes courtes ou longues, pour un public jeune ou plus averti, par des compagnies françaises ou internationales… cette nouvelle édition est une jolie fenêtre sur le petit monde du théâtre d’objet, et surtout sur sa diversité. 

C’est la Compagnie Peanuts qui ouvre le bal au Vélo Théâtre avec sa loufoque et dystopique Fin de la 4e partie (22 et 23 mars), qui interroge la manière de faire du lien dans un monde de plus en plus technologisé. Elle sera suivie, entre autres, par des spectacles plus musicaux comme Murmures machines (quatre représentations du 23 au 25 mars) des Vibrants défricheurs, ou encore Le cabinet fantôme de Comme je l’entends, les productions. Ce dernier est une forme très courte, fruit d’un travail mené par Benjamin Dupé avec des collégiens aptésiens autour de son spectacle Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan. Il donnera lieu à cinq représentations les 23, 24, 26 et 30 mars. 

Les spectateurs pourront aussi faire la rencontre d’Agnès Limbo, fondatrice de la Compagnie Gare Centrale. L’artiste belge propose au public aptésien deux spectacles très différents l’un de l’autre : d’abord une forme courte, Baby Macbeth (27 mars), découverte poétique et ludique de l’univers de Shakespeare à destination des tous petits (à partir de 1 an). Et puis, dans un autre registre, Les lettres de mon père (29 mars), spectacle plus autobiographique dans lequel Agnès Limbo se replonge dans les lettres que son père lui écrivait quand, enfant, elle était en Belgique et ses parents au Congo après l’Indépendance. Ce dialogue avec la petite fille qu’elle était lui permet de remettre en question le regard et les mots parfois racistes ou paternalistes de son père, et peut être aussi de réparer d’anciennes blessures. 

Le vélo au centre

La compagnie du Vélo Théâtre programme aussi un de ses propres succès, créé il y’a près de 15 ans : Et il me mangea… (26 mars, 10h et 20h30) qui subvertit cruellement le conte du Petit Chaperon rouge. 

Seize spectacles, une cinquantaine de représentations – en comptant les scolaires – en neuf jours, il y a de quoi faire… mais ce n’est pas tout ! A cette programmation intense et stimulante s’ajoute l’exposition Vélographie, inaugurée en janvier à la Micro-Folie d’Apt. A travers une sélection d’objets et d’éléments scénographiques tirés des spectacles du Vélo Théâtre, l’exposition permet de découvrir l’univers de la compagnie et de retracer plus de quarante années d’histoire. 

CHLOÉ MACAIRE

Greli Grelo, 13e biennale du théâtre d’objet 
Du 22 au 30 mars
Divers lieux, pays d’Apt Luberon
ARTICLES PROCHES

Les plus lus