vendredi 27 janvier 2023
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesInitiative H : les Pôles au Bois

Initiative H : les Pôles au Bois

La formation Initiative H présentait au Bois de l’Aune sa dernière création : Polar Star

Le Bois de l’Aune est décidément un lieu jazzique ! Cette aura remonte à ses débuts avec Archie Shepp puis s’est étendue jusqu’à son association au travail du guitariste jazz Pascal Charrier. Un projet dans le cadre du dispositif « Compositeur associé dans les scènes pluridisciplinaires » proposé par le ministère de la Culture et la Sacem (une première en ce qui concerne un musicien de jazz !). L’accueil, en collaboration avec la fédération Grands Formats et Naï No Production (dont la compagnie musicale a été fondée par Pascal Charrier), du groupe Initiative H qui fêtait ses dix ans, poursuivait en toute logique l’ambition de cette salle alliant éclectisme et qualité. Après des années de rationnement, voir sur scène un big band qui aligne six instruments à vent en même temps sonnait comme une revanche, une libération.

La formation menée par David Haudrechy (saxophones, clavier, machines, compositions) présentait sa nouvelle création, Polar Star, construite comme une suite orchestrale évoquant les exploratrices et explorateurs (tels Jean-Louis Etienne), des « bouts du monde », ces espaces glacés des pôles dont les images projetées sur un écran accompagnaient les pièces interprétées de leur onirisme dépouillé.

Sur scène on retrouve : Ferdinand Doumerc (saxophones, flûte), Gaël Pautric (saxophones, clarinette basse), Cécile Vidal (trompette, chant), Nathanaël Renoux (trompette), Olivier « Lapin » Sabatier (trombone, clavier), Lionel Segui (trombone basse), Florent Hortal (guitare), Amaury Faye (piano, claviers), Philippe Burneau (basse), Simon Portefaix (batterie) et Florent « Pepino » Tisseyre (percussions). Tous rivalisent de virtuosité que ce soit lors des soli d’improvisation échevelés, ou des tutti superbement orchestrés en un parcours où se conjuguent fragilité et audace au cœur d’une épopée fantastique.

L’être humain y explore autant ses propres limites que celles de notre planète. La voix de Cécile Vidal se glisse aux côtés des soufflants en une évocation aérienne. L’infini se donne dans la pureté des territoires enneigés au détour des lumineuses compositions qui nous parlent de la solitude, de l’émerveillement devant le monde, plongent dans les abysses, renouent avec l’essence oxymorique de la création dans Dark Lightning, nous disent le silence, les pièges de cristal, l’étoile polaire, la clarté de la contemplation, la beauté de l’océan blanc… Le morceau White Ocean a des allures de tube grâce à sa mélodie et la joie ryhtmique dont il est empli, à laquelle répond le bis, The Watchers, conclusion majestueuse qui nous réconcilie avec l’humanité.

Pour l’anecdote, David Haudrechy a joué quand il était « tout gamin » dans le big band d’Archie Shepp… La boucle est bouclée…

MARYVONNE COLOMBANI

Concert donné le 24 novembre, théâtre du Bois de l’Aune, Aix-en-Provence.

ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus