lundi 15 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaKinoVisions : quand le cinéma parle allemand 

KinoVisions : quand le cinéma parle allemand 

Depuis huit ans, le festival KinoVisions s’implante dans le paysage vaste et fourni des temps forts marseillais consacrés à nos pays voisins, et souvent davantage axés sur la Méditerranée. Les terres du cinéma de langue allemande sont cependant assez vastes pour toucher à l’universel : en témoigne la très attendue avant-première de Perfect Days samedi 30 septembre. 

Ce dernier long-métrage en date de Wim Wenders, accueilli avec bienveillance à Cannes jusqu’à l’obtention par son acteur principal Koji Yakusho du prix d’interprétation masculine, nous emmène du côté de Tokyo, et plus précisément du quartier d’affaires de Shibuya. On y suit le quotidien d’Hirayama, homme de ménage prompt, comme l’était déjà l’ange des Ailes du désir, à scruter la poésie du quotidien jusque dans ses recoins les plus insoupçonnés. 

Du clinquant et du grinçant

En ouverture du festival, le 27 septembre, le public pourra découvrir le long-métrage choisi par l’Allemagne pour représenter le pays aux Oscars. Das Lehrerzimmer – La Salle des profs, dernier long-métrage du prolifique Ilker Çatak,est déjà ressorti couvert de prix à la Berlinale et aau Deutscher Filmpreis. Cette critique à peine voilée du système éducatif sous forme de récit policier promet de susciter les rires les plus grinçants. À ces deux temps forts rappelant la vitalité d’un cinéma sur différents genres et registres s’ajoutent des rendez-vous de rattrapage pour des films aux sorties très récentes mais souvent plus confidentielles : Alle reden übers Wetter, premier film d’Annika Pinske dans lequel s’illustre, entre autres, la très grande Sandra Hüller le 28 septembre. Mais aussi un autre premier film lorgnant du côté de la science-fiction, réalisé par Sophie Linnenbaum. Sans oublier le très romanesque Fabian ou le chemin de la décadence, réalisé par Dominik Graf et prenant pour acteur principal Tom Schilling, star de L’œuvre sans auteur. Et bien d’autres jolis moments !

SUZANNE CANESSA

KinoVisions
Du 27 septembre au 1er octobre 
Les Variétés et La Baleine, Marseille
kinovisions.blogspot.com
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus