mercredi 28 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesKrumpeuse en série

Krumpeuse en série

Ce 23 novembre, la chorégraphe Nach fait vibrer le Pavillon Noir aux rythmes du krump

Programmée dans le cadre du cycle ChoreograpHer, c’est seule que Nach occupera la scène du Pavillon Noir le temps d’un diptyque consacré au krump. La chorégraphe et danseuse également connue sous le nom d’Anne-Marie Van, se prête ainsi le temps de Nulle part est un endroit au rare et savoureux exercice de la conférence dansée. Tombée amoureuse de cette branche du hip-hop née au début des années 2000 à Los Angeles, pétrie de rage et de poésie, Nach décompose et retranscrit, vidéo à l’appui, les pas, la gestuelle de cette danse « s’emparant de la violence pour s’en défaire ». En 2008, la jeune femme s’était envolée pour la Californie afin d’aller à la rencontre de ce mouvement en pleine effervescence. Devenue une krumpeuse convaincue, Nach a signé depuis trois chorégraphies pour différents effectifs. C’est sa toute première qu’elle proposera de découvrir à la suite de Nulle part est un endroit : Cellule, créée en 2019, nimbée de jeux de lumières et de sons empruntés aussi bien à cette danse faite d’éclats et de dureté qu’à un cinéma sibyllin.

SUZANNE CANESSA

Nulle part et un endroit 
Cellule
23 novembre 
Pavillon Noir, Aix-en-Provence
Article précédent
Article suivant
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus