mardi 25 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesLa Chartreuse : cinquante ans de bouillonnement

La Chartreuse : cinquante ans de bouillonnement

Pour célébrer son anniversaire, la Chartreuse amplifie la programmation de ses Rencontres d’été. Théâtre, colloques et expositions sont à retrouver sous les voûtes du centre national des écritures du spectacle

Il y a un demi-siècle, Bernard Tournois installait le Centre international de recherche de création et d’animation (Circa), au sein de la chartreuse Notre-Dame-du-Val-de-Bénédiction, sise à Villeneuve-lès-Avignon. Aujourd’hui Centre national des écritures du spectacle, la Chartreuse célèbre son anniversaire le temps de ses Rencontres d’été. Outre les expositions comme la Chartreuse en 1953, à travers les photographies du futur cinéaste Alain Cavalier et JADE, jadis aujourd’hui et demain…, compilation de films documentaires produits entre 1978 et 1980 par le Circa, la commémoration suit le fil de la transmission de deux créations du Théâtre de Cuisine et de Dominique Houdart, en collaboration avec la Maison Jean Vilar.

« Il faut respecter les traditions mais se garder des habitudes », martèle Marianne Clevy, directrice de la Chartreuse. Si les lectures théâtrales conservent une place conséquente dans sa programmation, le centre national accueille cinq propositions. En co-réalisation avec le Festival d’Avignon (L’Oeil nu, pièce chorégraphique de Maud Blandel), la sélection Suisse en Avignon (Cécile, performance fleuve assurée par Cécile Laporte), le Train Bleu, haut lieu du Off (La Conférence de la TTension du collectif Impatience), Les Hivernales (Corps sonores par Massimo Fusco, danseur-masseur) et Villeneuve en Scène (La boîte de Pandore), puzzle circassien imaginé par Marion Coulomb. Il est à noter que les trois dernières propositions ont été conçues lors de résidences dans les cellules d’écritures de la Chartreuse. Car comme le répète Marianne Clevy : « Tout au long de l’année, les artistes habitent ici. »

Autrices à l’honneur

Depuis deux ans le Bivouac des comités de lecture ouvre les Rencontres d’été, du 7 au 9 juillet, avec les Voix du bivouac, sélection de pièces radiophoniques et trois Grandes Lectures, autour de trois autrices, la Belge Anaïs De Clercq, l’Haïtienne Phanuella Tommy Lincifort et la Japonaise Shiko Kasahara. Le cycle « Confluences », promesses d’écritures est bien entendu reconduit et placé, cette année, sous les mises en espace de Marcial Di Fonzo Bo, de même que les « Intrépides », lectures de six textes au féminin, dirigée par Léna Bréban, sur un accompagnement musical de Claire Diterzi.

La journée du 23 juillet, consacrée à Tim Crouch, auteur-performeur, invité par le Festival d’Avignon, constitue le temps fort de la Biennale de la traduction, en lien avec la langue invitée par Tiago Rodrigues, directeur du Festival. Enfin, outre sa précieuse librairie, la Chartreuse rouvre ses jardins d’été, cantine éphémère, pour Marianne Clevy, une oasis incontournable dans l’opulence de ces Rencontres d’été.

MICHEL FLANDRIN

Rencontres d’été de la Chartreuse
Du 6 au 24 juillet

Villeneuve-lès-Avignon
chartreuse.org

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus