lundi 15 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesUn festival à expériences multiples

Un festival à expériences multiples

Toute la vitalité de la danse contemporaine explose au festival On (y) danse aussi l’été !

Plus que jamais le festival avignonnais tient ses promesses en restant attentif aux expressions contemporaines inventives, chercheuses, ludiques. Le regard de sa directrice, Isabelle Martin-Bridot, s’est focalisé cet été sur huit compagnies qu’elle accueillera sur le plateau du CDCN d’Avignon, de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon et de l’Atelier – La Manutention.

Des journées marathon

Le voyage commence dès 10 heures avec Catol Teixeira et son Clashes Licking qui « joue avec l’imprévisible, négocie avec le risque, pour favoriser les espaces de friction et de vibration ». Pour se terminer à 21h15 avec Hear Eyes Move – Dances with Ligeti d’Elisabeth Schilling, un concert-danse et une danse-concert aux images multisensorielles en résonance avec la musique de Ligeti. Entre-temps, on découvrira la création 2023 d’Yvann Alexandre, Infinité, distribué pour quatre interprètes et dansé par un duo ! Selon le choix improvisé du chorégraphe, six combinaisons possibles sont déroulées à la manière du jeu enfantin Shifumi. Marina Gomez, également à l’affiche du Festival de Marseille, partage un peu de son expérience personnelle dans Asmanti (Midi-minuit) en faisant de sa pièce un terrain de jeu pour des jeunes des quartiers dits « zones rouges » dans un savant mélange de rap et de cinéma.

Si Marina Gomez nous interpelle sur les conditions de vie de ces jeunes, Hamid Ben Mahi réfléchit à la condition des femmes aujourd’hui et aux enjeux posés par la société patriarcale. Mais à sa manière, en chorégraphiant un Royaume cent pour cent féminin à l’énergie hip-hop pleine de poésie. Pour ceux et celles qui n’auraient pas vu Simple d’Ayelen Parolin à Marseille dans le cadre du festival actoral, le CDCN d’Avignon accueille son trio haut en couleurs qui privilégie « un certain rapport au jeu et à l’idiot ». Une proposition à l’apparente inoffensivité, comme détachée, où tout est sans cesse redistribué et restructuré. Six ans après une première performance sur le thème de la frontière, Mathieu Desseigne-Ravel et Michel Schweizer prolongent leur réflexion dans la création du duo Nice trip perturbé par la présence d’un jeune interprète chargé de dynamiter leur discours. 

Hors les murs

Avec Lucien Reynès, son complice de Naïf production, Mathieu Desseigne-Ravel crée à L’Atelier un tandem sur l’altérité, l’interdépendance, la complexité des liens, sans craindre de faire Polémique (recherche d’une pédagogie du conflit). Massimo Fusco, artiste associé des Hivernales, réinstalle son salon de massage et d’écoute Corps sonores à La Chartreuse tandis que les facétieux et intrépides Marco Delgado et Valentin Pythoud « se battent » à mains nus dans leur désopilant Dos découvert au festival Constellations 2022 à Toulon. 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

On (y) danse aussi l’été !
Du 10 au 20 juillet
Aux Hivernales, CDCN d’Avignon
hivernales-avignon.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus