mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesLa mairie de Six-Fours saborde le Pointu Festival

La mairie de Six-Fours saborde le Pointu Festival

Principal rendez-vous des musiques rock dans le Sud de la France, la commune varoise annule son édition 2024

La décision était crainte, elle est désormais certaine : il n’y aura pas de Pointu Festival en 2024. En septembre dernier, deux articles de Télérama et des Inrockuptibles alertaient déjà sur la possible fin du festival, mettant notamment en avant la polémique sur les chants anti-police entendus pendant l’édition 2023, largement dénoncés par des élus de droite de la région. Deux articles qui avaient fait réagir Jean-Sébastien Vialatte, maire de Six-Fours-les-Plages, déclarant dans Var-Matin « qu’aucune décision n’était prise », et qu’il « n’allait supprimer un festival pour 20 connards qui ont chanté [contre la police] ». Quelques mois plus tard, la décision est désormais actée. La mairie, principal financeur du rendez-vous, explique à Zébuline avoir motivé sa décision par la volonté de protéger le site naturel du Gaou, et l’impossibilité pour les forces de l’ordre de sécuriser le rendez-vous en raison des Jeux olympiques. Une dernière explication pourtant contredite par la préfecture du Var.  

C’est par une communication discrète qu’une partie du voile a été levée ce 4 mars sur le site de la mairie de Six-Fours-les-Plages : « après concertation avec les administrés […], la mairie a choisi d’interdire définitivement les événements de grande ampleur sur le site, dont les festivals ». Le site, c’est la Presqu’île du Gaou, cadre idyllique dans lequel le Pointu Festival était installé depuis 2016. La concertation, c’est celle lancée par la mairie suite à un incendie ayant parcouru 5 000 m2 sur la Presqu’île le 30 juillet dernier – bien après la fin du festival. Une « prise de conscience » pour Fabiola Casagrande, adjointe au maire en charge de la Culture de la commune, qui a poussé « le maire et les élus à réfléchir à une destinée pour la presqu’île du Gaou ».

Fini donc le Pointu Festival sur son site originel. Reste que la possibilité d’organiser le rendez-vous dans un autre lieu était sur la table. Toujours dans Var Matin, Jean-Sébastien Vialatte expliquait qu’il n’était pas exclu que le Pointu trouve un autre point de chute, sur l’esplanade de Rayon de soleil par exemple. Selon nos informations, des lieux ont été proposés à la mairie pour l’édition 2024, mais tous ont été refusés.

Les J.O. ont bon dos

Pour la mairie, l’autre raison de l’annulation réside dans la concomitance avec les Jeux olympiques car « il n’y aurait pas [les forces de] sécurité requise[s] à disposition des collectivités », explique Fabiola Casagrande. Le festival se déroule pourtant habituellement le premier week-end de juillet, en dehors des dates des Jeux olympiques. En outre, le calendrier établi par le Gouvernement annonce qu’entre le 23 juin et le 17 juillet 2024 « tous les festivals et événements ont vocation à être maintenus ». Contactée, la préfecture du Var nous a répondu qu’ « aucune demande n’a été transmise aux services de la préfecture qui n’a donc pu émettre aucun avis sur cet évènement en particulier. »

Mais alors pourquoi annuler un rendez-vous qui sortait d’une édition 2023 record avec 18 000 festivaliers ? Les chants anti-police ? « Il n’y a pas de rapport » balaie l’adjointe, allant dans le même sens que le maire quelques mois plus tôt. Pour certains, l’une des raisons est peut-être ailleurs : « L’engouement de l’année dernière à amener des festivaliers à être présents en dehors du site du festival. Notamment dans des quartiers résidentiels, avec des populations souvent âgées, qui ont tendance à vouloir rester tranquilles », explique Alexandre Telliez-Moreni, fondateur du label varois Toolong Records.

Cette affluence nouvelle était pourtant vue d’un bon œil par les commerçants du port du Brusc, attenant à la Presqu’île du Gaou : « L’année dernière, le Pointu Festival a fait partie des événements qui ont sauvé notre été. On n’avait jamais connu un tel succès », explique Stéphane Tomatis, responsable du Bistro. « C’est dramatique pour notre quartier qui devient de plus en plus une maison de retraite », déplore-t-il.

2024, et après ?

Toujours est-il que le futur du Pointu Festival resterait ouvert selon la mairie, qui ne « laisse rien présager des autres années ». Sauf que le contrat de Vincent Lechat, directeur du Pointu, qui en assurait également sa programmation, n’a pas été renouvelé. Difficile alors d’imaginer un retour du rendez-vous à Six-Fours, en tous cas avec la même ambition.

NICOLAS SANTUCCI

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus