vendredi 27 janvier 2023
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesLa vie est une perpétuelle acrobatie !

La vie est une perpétuelle acrobatie !

Au Grand Théâtre de Provence Pierre Guillois présentait « Dans ton cœur », une pièce où voltiges et ronron quotidien vont de concert

On le sait, le quotidien n’est pas le fleuve tranquille de la fin des contes et leur « ever after ». Il y a la vaisselle, les enfants, les tracas familiers, le travail, l’entourage, bref, autant d’éléments avec lesquels chacun jongle comme il peut. Prenant l’expression au pied de la lettre, le metteur en scène Pierre Guillois a imaginé pour les artistes d’Akoreacro une narration sans temps mort qui évoque un univers urbain avec ses violences : une jeune femme fuit ses harceleurs qu’elle affrontera un jour lors d’une scène mémorable où elle endosse un rôle à la Bruce Lee et les défera.

Claire Aldaya, seule femme sur scène, joue, swingue, lutte, voltige avec un naturel déconcertant. Toujours au téléphone lorsqu’elle rentre chez elle (un appartement qui ne cesse de s’agrandir au fur et à mesure que sa vie familiale se remplit de nouveaux arrivants), elle s’élance en équilibre sur ses acolytes au sol qui semblent se transformer en marionnettistes. Tandis que les appareils électro-ménagers entrent dans la danse, le frigo se balance, la machine à laver s’illumine puis s’anime en une marche chaotique sur deux jambes. La musique suit ces acrobaties impossibles, commente, souligne, rend perceptible l’ironie ou le tragique des situations…

Des virtuoses

Peu à peu l’usure s’installe. Le couple amoureux après le coup de foudre mémorable qui l’a réuni sur une chaîne de montage à l’usine se sclérose dans les gestes répétitifs du quotidien, l’élan vers l’autre devient un automatisme, et au deuxième enfant, l’ennui sépare, les disputes éclatent, les deux amants vont chercher ailleurs, lui dans un cabaret, elle avec un autre collègue, après s’être envolée dans une baignoire emplie de mousse vers les cintres, puis nos protagonistes se rapprochent, entrent dans une danse étourdissante au trapèze volant.

Rarement on voit sur scène des artistes aussi complets, si ce n’est dans les formes contemporaines du cirque. Citons-les tant ils sont virtuoses : Claire Aldaya, voltigeuse, Romain Vigier, acrobate, porteur, Maxime Solé, acrobate, porteur, jongleur, Maxime la Sala, porteur cadre, Antonio Segura Lizan, voltigeur, Graig Dagostino, porteur, acrobate, Joan Ramon Graell Gabriel, porteur, acrobate. Aux qualités athlétiques s’ajoutent celles de la comédie, de l’expressivité. Quel éblouissement ! La salle du Grand Théâtre de Provence est conviée par les circassiens dans le hall afin d’être reconduite en musique par Vladimir Tserabun (contrebasse, violoncelle, basse), Éric Delbouys (batterie, percussions, guitare), Nicolas Bachet (saxophone, acrobate), Johann Chauveau (clavier, flûte).  

MARYVONNE COLOMBANI

Dans ton cœur a été donné le 7 décembre au Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence.

Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus