dimanche 16 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilCinémaL’Afrique se livre sur scène

L’Afrique se livre sur scène

Rencontres littéraires, projections, concerts, Dj sets, Africa fête propose une approche pluridisciplinaire avec 10 artistes et auteurs invités

Africa fête participe depuis 20 ans à la transmission et la valorisation de figures artistiques emblématiques des cultures et diasporas africaines. À l’heure où le débat autour des appartenances occulte tout autre point de vue, le festival reste à l’image de son fondateur, Mamadou Konté, disparu en 2007 : un homme de culture mais avant tout un passeur, un tisseur de rêves qui portait fièrement sa double nationalité et ses décorations.

Mais l’époque où les artistes africains avaient recours aux anciens et à l’entraide villageoise pour faciliter leur mobilité est révolue. Faut-il s’en réjouir ? L’industrie musicale a su promouvoir la World-Music mais permet-elle de promouvoir les talents africains? Africa fête, depuis 20 ans, y travaille avec constance et inventivité.

Les musiques résonnent

Le 20 juin, pour 5 euros, au Couvent Levat la soirée sera longue. De 19h à minuit, 3 sets ! Avec Ivor (Ghana – Marseille) et ses mixes 100% afro, c’est un continent musical qui s’exprime et son histoire jusqu’au-delà des mers, dans ses diasporas. Créatrice d’un univers hybride qui questionne l’identité sous toutes ses formes, Anaïs Rosso est une artiste autodidacte. À la croisée du blues et de l’opéra, de l’électronique et du baroque, elle s’amuse de ses inspirations hétéroclites telles que les Rita Mitsouko, Maria Callas, Henri Salvador ou les Fugees. Artiste pluridisciplinaire, originaire de Cape-Town et marseillaise d’adoption, Bongi mène une correspondance insolite entre ses deux villes, mêlant folk-urbaine et afro- pop dans un crépitement de voix et d’énergie qui ravivent les traditions musicales d’Afrique australe.

Les 20 et 21 juin, deux soirées sur le toit terrasse de La Friche la Belle de mai dans le cadre du festival Le Bon Air. Avec en particulier l’afroset de Big Buddha et le live de Bamba Wassoulou Groove : fondé par le percussionniste Bamba Dembélé (RIP), ancien membre du Super Djata Band, fantastique machine à groover du Mali des années 1980, le BWG poursuit dans la même veine en croisant funk, rock et pulsation bambara, pour un concert tout en chaleur !

La pensée s’échange

Mais l’ouverture des 20 ans d’Africa fête le 18 juin sera littéraire. Un dictionnaire de destins, co-écrit par Alain Mabanckou, Pascal Blanchard et Abdourahman Waberi, sera présenté par ce dernier. Dans Notre France noire, édité chez Fayard, les trois complices reviennent sur les représentations héritées et les imaginaires à déconstruire pour demain.

Avec VISIBLES ! Figures noires de l’histoire de France, Binkady-Emmanuel Hié, Léo Kloeckner, Aurélia Durand, mettent eux aussi en lumière les invisibilisé·e·s, pour combattre l’ignorance et relever le défi d’une meilleure connaissance de nos héritages coloniaux et de leur impact sur nos représentations.

Le 19 juin, pour la journée des réfugiés, après un concert du Café Noailles, groupe marseillais qui rend hommage aux musiques du Maghreb et arabo-andalouses ; le cinéma Le Gyptis accueille le biopic Cesária Évora, la diva aux pieds nus un film réalisé par Ana Sofia Fonseca en 2022.

SAMIA CHABANI

Africa Fête
Du 18 au 21 juin
Friche la Belle de Mai,
le Gyptis, Le Couvent, Marseille
africafete.com
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus