jeudi 1 décembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilArts visuelsLe Mucem se branche à la terre

Le Mucem se branche à la terre

Le Mucem consacre son nouvel Abécédaire aux usages populaires de la terre cuite

Depuis 2018, la Salle des collections du Mucem accueille tous les six mois un nouvel Abécédaire, qui rassemble sur un parcours de 26 lettres des pièces issues de ses fonds, autour d’un fil rouge. Le thème de cet automne a été choisi par Françoise Dallemagne, chargée de collections et de recherches, pour le nombre et la variété des céramiques rassemblées par l’institution, héritière du Musée national des arts et traditions populaires. La terre : peut-être le plus ancien matériau utilisé par l’humanité dans ses usages quotidiens, avec la pierre et le bois, avant même l’invention du feu. Sans doute pas le plus spectaculaire des artefacts, mais l’un de ceux dont l’importance ne s’est pas démentie au fil des millénaires, comme en témoigne cet émouvant Abécédaire.

Guy Moinet, fabrication jarre, Vallauris, juin 1945 © Mucem/Guy Moinet

Le pot et le rose
A comme Argile, évidemment : une roche sédimentaire qui se décline en différentes couleurs, du blanc à l’ocre en passant par le vert ou le rose, et dont les propriétés physiques, découvertes à l’aube des temps, sont incomparables. B comme Barbotine, cette pâte liquide de terre délayée, que l’on applique à cru avant cuisson. « De très nombreux pichets réalisés avec cette technique figurent dans nos collections, explique Françoise Dallemagne ; l’art nouveau par exemple s’est beaucoup inspiré de motifs végétaux ou animaliers. » C comme Carreaux : ceux qu’elle a sortis des réserves sont magnifiquement – et joyeusement – décorés : ils ornaient un poêle ukrainien il n’y a pas si longtemps, emmagasinant une chaleur douce pour mieux la diffuser au cœur d’un foyer. D comme Delft, ville fameuse au XVIIe siècle pour ses faïences blanches et bleues, made in Hollande mais d’inspiration chinoise. Et ainsi de suite, jusqu’aux choix plus épineux des fins d’alphabet. U,V et W sont rassemblés avec une belle série de… pots de chambre, sous les entrées urinal / vase de nuit / water closets. Le cartel reprend ce qu’écrivait Roger-Henri Guerrand, dans son Histoire des lieux d’aisance du Moyen Âge à nos jours : jusqu’au XIXe siècle, on ne se cachait pas spécialement pour faire ses besoins. Autant arborer un bel équipement ! Le Z, comme Zir, fait quant à lui écho à nos préoccupations contemporaines : qui sait si le chaos climatique ne rendra pas très vite indispensable ce genre de grande jarre poreuse, conçue en Tunisie, permettant par évaporation de boire de l’eau fraîche même en temps de canicule ? 

GAËLLE CLOAREC

Terre de A à Z
Jusqu'au 17 avril
Mucem, Marseille
04 84 35 13 13 
mucem.org
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus