lundi 15 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMars en baroque, et ça repart !

Mars en baroque, et ça repart !

Le célèbre festival marseillais reprend du service avec comme thème, pour sa 21e édition, la voix et son apport considérable à la musique

Comme chaque année, Mars en baroque axe sa programmation sur une thématique forte et assez large pour fédérer au-delà du simple cercle d’initiés. Il s’agira, pour cette 21e édition, de la voix et son apport considérable à la musique. C’est en effet à partir de la voix et de la polyphonie que la musique baroque s’est épanouie et complexifiée. Et s’est érigée autour d’une forme nouvelle : l’opéra. Le Dafné de Caldara sera notamment chanté dans son intégralité le 21 marsau Théâtre de la Criée par le Concerto Soave. Les chefs-d’œuvres du genre seront également de la partie, de même que les pièces plus confidentielles, bien que tout aussi passionnantes. Les friands de Renaissance pourront se ruer à l’église Saint-Théodore, le 18 mars, pour un concert de La Camerata Chromatica célébrant le chiaroscuro napolitain. Les fous de Buxtehude pourront également, entre autres, se délecter des cantates Membra Jesu Nostri interprétées le 14 marsà l’abbaye Saint-Victor par l’Ensemble Correspondance, sous la direction de Sébastien Daucé. Ou encore le 28 marsau temple Grignan pour un concert de l’Ensemble Inalto, accompagné par l’organiste Bernard Foccroulle.

À la croisée des mondes
On attend également de pied ferme la Missa in illo Tempore de l’immense Monteverdi, qui posa en 1610 les jalons d’une nouvelle esthétique, d’une nouvelle école de composition et de ce nouveau genre vocal. Sa sublime messe sera interprétée par l’ensemble Musicatreize, accompagné à l’orgue par Mathieu Valfré et Jean-Marc Aymes, directeur artistique du festival, le 17 mars, encore à l’Église Saint-Théodore. En regard de ce monument, une pièce très prometteuse du compositeur Dominique Lièvre sera créée sur un texte de l’autrice Kévaly Kheuanesombath. Ce Noir Lumière et Outrenoir pensé comme un hommage à Pierre Soulages rassemblera les membres du chœur et le violoncelle de Frédéric Audibert, sous la direction de Roland Hayrabedian. Ce désir d’ouverture trouvera également dans le travail de la chorégraphe Agostina D’Alessandro un écho original. Son spectacle The Nature of Intimacy, pensé autour d’œuvres vocales de la compositrice italienne Francesca Caccini et de musiques originales de Selma Mutal, sera donné au Ballet National de Marseille les 18 et 19 mars. De quoi se souvenir que les compositrices, avant de se voir poliment oublier, officiaient dès le XVIIe siècle…

Célébrer Marseille
Mars en baroques’attache une fois de plus à célébrer ses forces locales, ainsi qu’à proposer nombre d’actions culturelles. Outre plusieurs ateliers, projets pédagogiques et autres répétitions ouvertes à destination des publics scolaires et étudiants, le festival accorde une place de choix au Conservatoire Pierre Barbizet. En témoignent les préludes orchestrés par ses soins du 4 au 13 mars. On a notamment hâte d’entendre la Messe de Noël de Marc-Antoine Charpentier, donnée le 4 mars, les Cantates et Chorals de Bach, donnés respectivement les 6 et 13 mars … Et bien d’autres programmes alléchants. Belle idée également que de donner cinq concerts, du 7 au 10 mars, dans différentes unités des Hôpitaux de Marseille. Dont celui du 7 mars à 14 heures, ouvert au public.

Un programme exigeant
Comme chaque année, les amateurs d’orgue et de musique instrumentale auront de quoi faire, en dépit de la thématique choisie. Emmanuel Arakélian et Jean-Marc-Aymes uniront leurs forces le 12 mars sur un programme consacré intégralement à Buxtehude. L’éolienne accueillera l’ensemble Ici en Deux pour un programme Bach transcrit pour orgue et flûte à bec. De nombreuses conférences seront également données tout au long du festival au Conservatoire, à la salle Musicatreize, aux Archives départementales et à la bibliothèque de l’Alcazar pour faire la lumière sur les compositeurs, compositrices, lieux et époques traversés par ce festival foisonnant. Avec un souci intact de partage et d’exigence.

SUZANNE CANESSA

Mars en baroque
Du 4 au 31 mars
Divers lieux, Marseille
marsenbaroque.com
Article précédent
Article suivant
Suzanne Canessa
Suzanne Canessa
Docteure en littérature comparée, passionnée de langues, Suzanne a consacré sa thèse de doctorat à Jean-Sébastien Bach. Elle enseigne le français, la littérature et l’histoire de l’Opéra à l’Institute for American Universities et à Sciences Po Aix. Collaboratrice régulière du journal Zébuline, elle publie dans les rubriques Musiques, Livres, Cinéma, Spectacle vivant et Arts Visuels.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus