dimanche 21 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesMONTPELLIER : Rock your body

MONTPELLIER : Rock your body

Avec Rrrrright now, Paola Stella Mini et Konstantinos Rizos proposent un spectacle performatif chorégraphié imprégné d’un esprit punk des plus déjanté

« Quelle performance ! », se dit-on à voix basse en sortant du Théâtre la Vignette où a été présenté ce lundi 13 novembre le spectacle Rrrrright now. Ce n’est pas que l’affirmer à voix haute aurait été gênant. Au contraire. Le spectateur émerge du spectacle présenté par Paola Stella Mini et Konstantinos Rizos avec un rapport nouveau à ce qui est codifié, normatif, harmonieux. Issus du master exerce ICI-CCN de Montpellier, où ils ont fondé la Cie Futur Immoral, les deux artistes ont une nouvelle fois misé sur leur appétence pour l’expérimental, faisant de l’audace leur contrainte, la créativité leur champ de bataille scénique.

Quatre corps pour un punk 

Pourquoi quatre interprètes ? Sans doute parce qu’il fallait bien quatre corps pour se glisser dans celui de Johnny Rotten, le chanteur des Sex Pistols, emblème absolue du mouvement punk qui a pulvérisé la scène artistique à la fin des années 70. S’immerger dans un espace-temps de liberté absolue, sa radicalité décoiffante, sa créativité alternative, ses excès dévastateurs. Difficile de ne pas être rétif, au début du spectacle, devant ces interprètes en caleçon, chaussettes… et veste d’époque aux relents shakespeariens se mouvant maladroitement sur des airs de Frank Sinatra. Vient la musique rock, forte, répétitive, électrisante. Les gestes sont excessifs, éminemment caricaturaux, souvent très drôles. On se laisse prendre au jeu, acceptant de nouvelles règles scéniques, une approximation volontaire en regard de normes esthétiques que l’on oublie si on ne les confronte pas. Les interprètes eux aussi sont pris dans un engrenage de liberté, leur corps hors de contrôle. Un paroxysme semblent atteint dans une scène de rock performatif mémorable des plus rageuse, suivie d’une overdose d’images, de sons, de révolte gestuelle. Vient l’après. La phase planante, les corps pris entre liberté exultante et contraintes fantasques des substances psychotiques. La chute aussi, dont on ne réchappe pas toujours, du moins pas complètement. Comme on n’échappe jamais vraiment au My Way de Sinatra, punk ou pas. 

ALICE ROLLAND

Rrrrright now, Paola Stella Mini et Konstantinos Rizos a été présenté le 13 novembre au Théâtre de la Vignette, Montpellier, dans le cadre de la Biennale des Arts de la Scène en Méditerranée.
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus