lundi 3 octobre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesMus’iterranée fait son tour du monde

Mus’iterranée fait son tour du monde

Du 24 septembre au 8 octobre, le festival aixois de musique du monde célèbre sa treizième édition : le Japon, le Portugal et la Russie sont notamment au programme

Courageusement, l’équipe du beau festival Mus’iterranée poursuit son travail de passation, offrant un voyage musical autour de notre planète, du 24 septembre au 8 octobre. Cette année se place sous le signe de la fête grâce à la Fanfare Mudanza et ses seize musiciens. Ils construisent un univers où se croisent funk, jazz, musique latine et rock dans une ambiance follement drôle, multipliant les reprises que l’on s’amuse à deviner entre deux pas de danse (24 septembre à la Bastide Granet). Le 25 s’installe au conservatoire Darius Milhaud Elements, un spectacle imaginé par l’agence Artistik. Conjuguant la danse (magnifiquement chorégraphiée par Sinath Ouk) et la musique du Bamboo Orchestra de Makoto Yabuki, dans une exploration des cinq éléments décrits par la tradition bouddhiste, (les godai de la culture japonaise) : terre, eau, feu, vent et vide. L’ensemble percussif né sous le signe du bambou est beau en soi puis fascine par la variété et l’énergie de ses compositions : une musique qui s’écoute aussi avec les yeux.

Une Manufacture made in world

Le fado de Carina Salvado oscille entre espoir et saudade à la salle Pezet du Tholonet. Filons du Portugal à la Russie, ses balalaïkas et le souffle tzigane des musiciens de Tchayok qui présentent leur nouvel album Tchifir (1er octobre à la Bastide Granet. Pour ceux qui pourraient grimacer, sachez que l’ensemble de la recette sera versée à une association de soutien à l’Ukraine). La Manufacture se met à l’heure du flamenco en invitant la compagnie Abiyelar (6 octobre), composée des familles Deleria et Santiago. Musique héritage, transmise oralement depuis des générations, le flamenco a été reconnu en 2010 comme représentatif du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.

Le même lieu accueille le célébrississime (oui, il faut au moins un « issime » de plus !) groupe de reggae ska né dans le Panier marseillais en 1997 : Raspigaous (7 octobre), dont les refrains seront sans aucun doute repris en chœur, que ce soit « sers le jaune » ou « contrôle d’identité ». Si le groupe raffole de la Mauvaise herbe (leur album sorti en 2005), ils apportent le souffle roboratif de leur Nouvel R (2019). Un « chaud time » à ne pas manquer. On traverse l’Atlantique pour le dernier concert qui nous plonge dans le bain de la salsa : Los Soneros del Caribe (8 octobre) renouent avec les musiques du Buena Vista Social Club mais aussi celles d’Ismael Rivera, Ibrahim Ferrer, Flia Valera Miranda et se livrent à leur propre inspiration pour des compositions nouvelles tout aussi prenantes. L’amphithéâtre de la Manufacture va danser !

MARYVONNE COLOMBANI

Mus’itérranée
Du 24 septembre au 8 octobre
Divers lieux, Aix-en-Provence
04 42 38 81 33 musiterranee.com
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus