lundi 15 juillet 2024
No menu items!
spot_img
AccueilArts visuelsOCCITANIE : L’art de l’amitié

OCCITANIE : L’art de l’amitié

Pour sa deuxième exposition de l’année, l’association Mécènes du Sud Montpellier-Sète-Béziers donne à voir Amiex, une exposition collective sur l’amitié et ses contradictions

L’amour est une source intarissable de création et d’inspiration. Mais l’amitié, toute aussi essentielle, ne serait-elle pas reléguée à un rang secondaire ? Sous le commissariat de Morgane Baffier, l’exposition collective Amiex a choisi de donner une place artistique de premier plan à ce lien affectif, parfois totalitaire, qui nous unit à d’autres. Avec le désir de libérer l’amitié d’un imaginaire genré et bien trop caricatural. À la galerie Mécènes du Sud Montpellier-Sète-Béziers, en plein cœur de l’Écusson, Amiex se découvre comme un « après ». Que reste-t-il de nos amitiés ? De cette jeunesse partagée à deux avec intensité ? 

Traces et espaces

Ninon Hivert s’intéresse aux rituels célébrant l’amitié, entre sculptures et photographies, comme des indices que l’on essaierait d’interpréter et de remettre en contexte. Konstantinos Kyriakopoulos et Frank Zitzmann ont créé en duo créatif amical une architecture-mobilier qui, malgré sa froideur, apparaît comme une invitation à la rencontre. Flo*Souad Benaddi et Luna Petit ont eux choisi de mettre en lumière de manière ludique les traces de la solidarité (dessin, écriture) sur différents supports, dont la surface vitrée de la galerie. Morgane Baker utilise l’IA et un casque de VR pour s’amuser de l’amitié virtuelle à l’ère du métavers alors que Noémie Erb et Guillaume Tourscher déclinent une identité graphique thématisée. 

Gossip girl

Quant à Céleste Moneger, elle présente un court-métrage intitulé Toujours pas New-York. C’est le récit vidéo, en plusieurs chapitres, d’amitiés féminines nourries par la pop culture, notamment les séries pour ados, Gossip girl en tête, mais aussi la musique et les mangas. Exclusives et fusionnelles, ces relations amicales s’avèrent dévastatrices quand elles s’achèvent, souvent brutalement. Et bourrées de stéréotypes, survalorisant la société de consommation comme lieu d’épanouissement féminin. 

ALICE ROLLAND

Amiex
Jusqu’au 14 septembre
Mécènes du Sud, Montpellier
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus