mercredi 22 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesOrange fait tout pour Lemieux

Orange fait tout pour Lemieux

Moins d’opéra cette année aux Chorégies mais une liste d’artistes prestigieux triés sur le volet pour cet été orangeois

L’édition 2023 des Chorégies d’Orange ne comporte en effet qu’une seule représentation opératique : mais pas n’importe laquelle puisqu’il s’agira de l’intemporel Carmen le 8 juillet dans une mise en scène classique et pertinente de Jean-Louis Grinda, directeur du festival, que les publics de Toulouse, Monte-Carlo et de Marseille cet hiver ont déjà pu admirer. Dans le rôle-titre, le public d’Orange retrouvera la captivante Marie-Nicole Lemieux, déjà acclamée il y a deux ans dans Samson et Dalila. Promesse de graves de velours, la contralto québécoise a été saluée par la critique pour sa Carmencita en version concert puis dans la mise en scène de Jean-Louis Grinda à Toulouse. À ses côtés, le public retrouvera des connaisseurs de cette production : la cheffe Clelia Cafiero, très remarquée lors de la dernière à Marseille, Jean-François Borras, Don José déjà partenaire de Lemieux à Toulouse, et Alexandra Marcellier, saluée dans le rôle de Micaëla à Marseille. Sans oublier Ildebrando d’Arcangelo, Escamillo impeccable en janvier à l’Opéra de Paris. Au vu des forces en présence et de la popularité de l’œuvre, il est presque dommage de ne se limiter qu’à une seule représentation, qui s’annonce pleine à craquer !

Un retour

La superstar de l’opéra Anna Netrebko a connu une année 2022 mouvementée : elle a subi à tour de rôle le boycott des maisons d’opéra occidentales et russes après avoir dénoncé tardivement l’invasion de l’Ukraine. Nonobstant, la cantatrice russe a effectué un come-back tonitruant. Si la diva avait annulé sa venue à la dernière minute à Orange en 2019, elle fera bien ses débuts dans le théâtre antique le 24 juillet en clôture du festival, aux côtés comme souvent de son talentueux mari Yusif Eyvasov. Le ténor et la soprano, qui seront accompagnés de l’Orchestre Philharmonique de Nice du chef Michelangelo Mazza et du baryton Elchin Azivov, interprèteront un programme de grands airs d’opéra de Verdi.

Dans ces Chorégies, événement traditionnellement lyrique, ce sont paradoxalement les ouvertures du programme à d’autres formes qui semblent s’accaparer la tête d’affiche. Ainsi le Ballet de la Scala de Milan, interprètera-t-il le 15 juillet des extraits du Lac des Cygnes par Noureev et deux créations récentes de Philippe Kratz et Manuel Legris, le 18, le jazzman Kyle Eastwood rendra hommage en musique à la filmographie de son célèbre père. Mais le public orangeois pourra surtout entendre deux pianistes de très grande envergure. Tout d’abord l’inoubliable Khatia Buniatishvili le 2 juillet, qui interprètera le célébrissime Concerto n°23 de Mozart ; Kirili Karabits et l’Orchestre National de Lyon enchaîneront sur la Symphonie n°2 de Rachmaninov. Puis l’incontournable Evgeny Kissin le 11 juillet, pour un récital autour de préludes et des Etudes-Tableaux de Rachmaninov.

Les habitués du festival retrouveront la soirée Pop the Opera le 22 juin ouvert aux jeunes de la région, la soirée télévisée des Musiques en Fête, et le retour du ciné-concert le 7 juillet autour de Buster Keaton et de son Mécano de la Générale, avec l’Orchestre d’Avignon dirigé par Debora Waldman.Il ne faudra enfin pas oublier de cocher dans les agendas le récital Scène Emergente le 13 juillet au Théâtre des Princes avec les jeunes et talentueux Rémy Brès-Feuillet, Emy Gazeilles et Floriane Hasler ! De quoi satisfaire tout un chacun, même les amateurs d’opéra un peu restés sur leur faim.

PAUL CANESSA

Chorégies d’Orange
Du 19 juin au 24 juillet
Théâtre antique, Orange
choregies.fr
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus