jeudi 13 juin 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesProcession sportive

Procession sportive

Kinisi est venu clôturer la première étape de 13 en jeux dans la ville d’Aubagne, en complicité avec les forces vives locales

Sous les premières chaleurs de la saison, c’est une belle parade transdisciplinaire qui est venue clôturer trois jours de festivités dédiés au sport et à la culture. À la co-direction artistique de l’événement 13 en jeux, la chorégraphe aixoise Josette Baïz et l’artiste de rue marseillaise Caroline Selig – à la tête respectivement du Groupe et compagnie Grenade et de la compagnie Artonik –partagent le goût de la communion et de la fête. Après l’émouvant Rodéo présenté la veille au soir par les jeunes danseurs de Grenade, place dimanche matin à la déambulation Kinisi mise au point par Artonik, dont le savoir-faire sait galvaniser les espaces publics. Ce nouveau rituel participatif, Caroline Selig l’a imaginé comme une procession : « je cherche à creuser les liens entre sport et religion. On élève les athlètes au rang de dieux du stade, on parle de plaquage cathédrale en rugby… Pierre de Coubertin lui-même concevait l’olympisme comme une religion laïque ! À terme, des textes évoqueront ces relations de manière un peu plus incisive ». Au sein de cette procession d’un nouveau genre, on retrouvait des chorégraphies participatives issues de gestuelles sportives, deux trampolinistes itinérants, dribblant sans complexe l’un avec le corps de l’autre, mais aussi un groupe de musique et des vélos customisés avec fantaisie… Avant un final aérien à faire tourner les têtes.

Madones tutélaires

En tête et queue de cortège : deux danseuses haut perchées, veillant telles des madones du haut de leur robes magistrales, faites de balles de tennis pour l’une, volants de badminton pour l’autre. Cette parade est appelée à s’agrémenter au fil des rendez-vous à venir, poursuit Caroline Sélig : « il s’agit d’un projet à entrées multiples, pensé en lien avec les associations sportives locales. À Aubagne, la vingtaine de danseuses bénévoles était issue du Conservatoire. Je souhaite que les participants s’agrègent au fil des villes successives, pour étoffer la procession ! La déambulation sera toujours agrémentée d’images en hauteur, et d’un final spectaculaire appelé à évoluer selon typologie des lieux et des villes. » Ici, les acrobates de la compagnie Lézards bleus, connus pour leurs fameuses ascensions de façades. Ailleurs peut-être, une partie de badminton géante avec le public… Prochains rendez-vous : du 28 septembre au 1er octobre, lors de l’escale 13 en jeux à Istres, puis dans trois autres villes du département l’an prochain.

JULIE BORDENAVE

Kinisi s’est joué le 18 juin, dans le cadre de 13 en jeux, à Aubagne.

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus