mardi 20 février 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènes CHÂTEAUVALLON-LIBERTÉ : De Toulon à Châteauvallon, l’espace d’une Liberté

[ Spécial Saisons] CHÂTEAUVALLON-LIBERTÉ : De Toulon à Châteauvallon, l’espace d’une Liberté

La scène nationale à deux pôles poursuit une programmation pléthorique et très diverse, mais reliée par des Thémas et des axes forts

Le début d’année 2024 a été marqué par la signature de Charles Berling de la tribune sidérante parue dans Le Figaro pour défendre Depardieu, et attaquer les victimes, leurs soutiens et les médias. Le directeur de la scène nationale s’en est excusé, confus, dans nos colonnes et dans d’autres. On peut lui accorder – ou pas – le droit à l’erreur qu’il réclame. Mais au vu de la programmation qu’il met en place on ne peut douter de son combat contre les discriminations, pour la diversité et contre une extrême droite qui dans le Var, et à Toulon, représente plus qu’une menace : une réalité et une histoire. 

À deux

Sur les scènes de Châteauvallon-Liberté, décidément bipolaire, l’année ne s’arrête jamais, l’été présentant une programmation d’exception dans le magnifique amphithéâtre de plein air de Châteauvallon, et la saison étant marquée par quatre temps forts, les Thémas, qui proposent une programmation pluridisciplinaire autour d’un thème sociétal d’actualité. Y croire ? a ouvert le premier trimestre, et Couple(s) débuté l’année : l’occasion, à travers deux expositions, une rencontre avec Eliette Abécassis et nombre de spectacles, d’interroger cette drôle de propension que nous avons d’être à deux, et les nouvelles façon de le vivre. Amoureux ou contractuel, conjugal ou libre, durable ou éphémère, hétéro ou homosexuel, le couple s’interroge sous toutes ses formes : après la création de Marie Vauzelle, Maelström, un texte de Fabrice Melquiot sur les difficultés de l’adolescence et la violence de ses rejets, Rodrigo Portella met en scène Tom na fazenda/Tom à la ferme, magnifique texte sur l’impossible deuil d’un amour homosexuel, ignoré par la famille. Une pièce de Michel-Marc Bouchard, portée à l’écran par Xavier Dolan : au Liberté on aime croiser théâtre et cinéma ! 

Ainsi le théma Couple(s) se poursuit avec A Bergman affair, inspirée d’un roman du cinéaste sur une femme qui n’aime plus son mari, et tombe amoureuse, dramatisé et mis en scène par Olivia Corsini et Serge Nicolaï. Et se conclut à Châteauvallon avec Sans Tambour, un spectacle joyeux sur une rupture amoureuse (!) où Schumann rime avec des effondrements comiques, où le théâtre, le cirque et la musique forment un spectacle total et réjouissant… 

De la mer au travail

Affirmant son ancrage maritime et ses enjeux écologiques et humains, Passion Bleue décline quatre spectacles, avec Marine Chesnais qui danse sa rencontre avec les baleines à bosse, Lucie Berelowitsch qui met en scène la disparition fantastique d’un homme en mer, et l’adaptation de 20 000 lieux sous les mers par Christian Hecq et Valérie Lesort, qui fait la joie des familles depuis près de dix ans. Plus profond encore, le poème de Lucrèce, Evangile de la Nature : la traduction de Marie N’Diaye redonne ses accents lyriques au grand poème de l’épicurisme, fondé sur une acceptation de la « nature » humaine. 

Le dernier Théma de la saison Oh ! Travail traversera la programmation de mars à juin, avec des spectacles très engagés. Dans la mesure de l’impossible déploie la parole des travailleurs de l’humanitaire, ceux qui se confrontent aux guerres, aux horreurs de l’humanité. Un intense et bouleversant spectacle de Tiago Rodrigues

Tout aussi indispensable, Télévision française de Thomas Quillardet revient sur la privatisation de TF1, qui a signé le début du déclin des médias, avec une violence impensée. Coupures de Paul-Éloi Forget et Samuel Valensi se penche sur une fable plus actuelle, celle d’un maire écologiste confronté à ses administrés, tandis que Philippe Collin, Violaine Ballet et Charles Berling inventent un événement participatif où le public sera invité à partager le destin de Léon Blum : ses combats, ses espoirs, et l’ambiance d’une époque partagée dans un grand banquet républicain.

Foison d’incontournables

De nombreuses autres propositions se mêlent à ces grands thèmes qui rythment la saison, avec des artistes de la région, qui sont souvent coproduits, comme Guillaume Cantillon, Sébastien Ly ou Agnès Régolo

La création chorégraphique de Joanne Leighton pour la compagnie Coline, ou la création musicale portée par Tandem, scène de musiques actuelles du Var, avec Rosemary Stanley, sont accueillies, de même qu’une partie importante de la saison de l’Opéra de Toulon, actuellement en travaux. 

La scène nationale coproduit également le dernier conte d’Emma Dante Re Chicchinella, et accueille d’autres grands noms de la scène contemporaine : le cirque Altaï, une création avec Charles Berling sur Montessori, Elsa Lepoivre qui dit et joue des frngments de Rien ne s’oppose à la Nuit de Delphine le Vigan. On verra aussi Rhoda Scott, Yann Frish, Carolyn Carlson, Les Chiens de Navarre, Anne Brochet, Omar Porras… pour une programmation multidisciplinaire qui sait allier grands spectacles, intimité, engagement et créations. 

AGNÈS FRESCHEL

Scène Nationale Châteauvallon-Liberté
Toulon, Ollioulles
Chateauvallon-liberte.fr
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus