mercredi 29 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNos critiquesEn rayonUrgences pour les femmes

Urgences pour les femmes

Une « enquête sur la fabrique des filles faciles » dans les banlieues pauvres dénonce le poids des traditions et les disfonctionnements de la Justice

Laure Daussy, journaliste de Charlie Hebdo, a enquêté sur l’assassinat d’une jeune fille de 15 ans, Shaïna, enceinte, poignardée et brûlée vive, le 25 octobre 2019. Ce drame ne fut connu des médias qu’en 2021. Shaïna avait déjà porté plainte pour agression sexuelle en 2017 et l’affaire n’avait pas été jugée tout de suite. Dès ce moment, l’adolescente avait été calomniée, traitée de « pute » et les lenteurs de l’instruction l’ont mise en danger. Le meurtrier a été condamné à 18 ans de prison en juin 2023 car l’excuse de minorité n’a pas été levée. Pour les garçons, une fille salie devient une fille dont on peut abuser, ce sont eux qui entretiennent cette idéologie et font les réputations. L’affaire s’est passée dans la ville de Creil, dans l’Oise, ville multiculturelle où, depuis les années 1990, les usines ont fermé, où les offres d’emploi se font rares, où la loi islamique devient loi pour toutes : port du voile, vêtements amples pour avoir la paix, et passer inaperçues tandis que l’injonction de virginité jusqu’au mariage continue à peser et fait des ravages. 

Isolement et communautarisme

Le meurtre de Shaïna a déclenché une volonté d’aider les femmes. Des associations se sont créées ; sans publicité, elles sont difficiles à trouver. Peu de jeunes ou d’adultes ont entendu parler de MeToo. Les centres médicaux ferment et les habitantes doivent se rendre dans une ville voisine pour consulter des gynécologues alors qu’il y a peu de transports en commun. De plus, les communautés ne communiquent pas entre elles et les enfants n’entendent parler français que lorsqu’ils rentrent à l’école. Laure Daussy propose ici une étude qui devrait enfin décider nos gouvernants à agir plus vigoureusement.

CHRIS BOURGUE

La réputation de Laure Daussy
Les échappés – 19,50 €
Laure Daussy était l’invitée de l’association Femmes solidaires de Marseille, le 2 février à la Maison pour tous de Saint Barnabé (13012 - Marseille)
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus