samedi 25 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNon classéCirqueÀ Montpellier : «Arlette ton cirque !», la guinguette des circassiens

À Montpellier : «Arlette ton cirque !», la guinguette des circassiens

Après une première édition en 2022, le festival montpelliérain débarque le samedi 15 avril au parc Sophie Desmarets en plein coeur du quartier populaire de La Paillade. Avec l’ambition de donner à voir le meilleur de la jeune scène circassienne montpelliéraine

L’histoire d’Arlette et de ses lanceurs débute en 2019 à Montpellier. « Nous étions un petit groupe de copains amateurs de cirque : des professionnels du cirque, des spectateurs et des non-circassiens qui s’étaient mis à pratiquer pour le plaisir, raconte Anne Lebeau de l’association Les Lanceurs d’Arlette. Nous organisions une fois par trimestre des Cabarets jardin dans le jardin d’un couple d’amis situé dans le quartier Universités. » Le succès de ces « petites scènes ouvertes » est au rendez-vous. Presque trop. « De plus en plus de monde s’est mis à vouloir jouer et participer », se remémore Anne Lebeau. C’est alors que naît l’idée de créer une association afin de « faire déborder le jardin sur la ville pour s’adresser à plus de monde. »

La création du festival Arlette ton cirque est loin d’être un long spectacle tranquille. La première édition aurait dû avoir lieu en avril 2020. Tout était prêt. Les artistes, la programmation, les bénévoles. L’association Les Lanceurs d’Arlette avait en amont récolté près de 5.000 € grâce à un financement participatif. Est arrivée ce que l’on a tous vécu, avec son lot de confinements, ses vagues épidémiques, privant la culture de ses spectacles comme de ses spectateurs. Les fonds récoltés permettent tout juste « d’éponger l’annulation et de défrayer au mieux les artistes ». Les reports succèdent à l’annulation.

Cirque de création

Il faut finalement attendre le printemps 2022 pour que Arlette ton cirque trouve enfin son public, attirant « plus de 3.000 spectateurs » au parc Rimbaud. Et ce malgré un budget quasi inexistant. Les Montpelliérains découvrent une toute une jeune génération d’artistes de cirque de création, une énergie folle, une créativité débordante, le tout dans une ambiance familiale et joyeusement festive. De ces événements dont on attendait impatiemment le retour dans l’espace public après une période de disette artistique forcée. Au vu de la réussite de ce premier festival, l’association Les Lanceurs d’Arlette envisage rapidement une deuxième édition : « Nous avons pu payer tout le monde : c’était une bonne nouvelle, car nous tirons la majorité de nos recettes du bar. » En espérant renouveler la performance en 2023, avecun petit budget qui reste « inférieur à 6.000 € ».

Cette deuxième édition, qui se déroule ce samedi 15 avril 2023, change de cadre et installe sa scène dans le parc Sophie Desmarets, au sein du quartier populaire de La Paillade. « Nous avions envie d’emmener le cirque dans d’autres quartiers, ne pas nous fixer dans un endroit », explique Anne Lebeau. Le cœur de l’événement est un bien évidemment le cabaret, à découvrir de 14 à 16 heures. Ici, pas de programme précis, mais un ensemble de numéros courts qu’une dizaine de jeunes artistes, parfois certains encore en formation, peuvent roder en public en toute liberté. Le tout est présenté par une madame Loyal de choc : Clara Aumann, comédienne-clown révélée par son solo No coffee for the queen

Marionnettes lumineuses

Côté programmation, l’essentiel des (jeunes) compagnies est bien évidemment basé à Montpellier. Deux spectacles investissent les espaces hors-scène : la Casi Compagnie mêle danse et acrobatie à 16h30. Tandis que tout l’après-midi, les acteurs-clowns de la compagnie Parpaing proposent un « entresort », performance avec une toute petite jauge à voir en continu : L’imaginarium de Mystica & Rakaniak. Sur la scène, les shows s’enchaînent. Dès 16h30, la Cie Mala Brigo, tout juste sortie de la pépinière de création Pep’s [voir encadré], nous embarque dans les montagnes d’Espagne sur les traces d’une tradition artisanale de vannerie. Petit détour à Marseille à 18h15 avec la Kif kif compagnie, un duo de frères comédiens-circassiens, le temps d’une fable écolo intitulée « Nous la forêt – ou comment se planter ». Il faut par contre attendre la nuit tombée (21h15) pour découvrir les grandes marionnettes lumineuses de la compagnie des arts Matimba

Une programmation musicale détonante vient apporter une touche festive et dansante à la journée. À commencer par la fanfare des Kadors, incontournable formation musicale du Clapas, bientôt trente ans au compteur musical (à 17h15 et 20h15). À 20 h, ambiance afro-caribéenne avec le groupe Sweet gombo groove et son afrobeat funky en live. La soirée se termine avec deux DJ set à partir de 21h45. L’un avec la DJ Sin’dee, artiste du collectif engagé Les Mixeuses solidaires, l’autre avec Djt Purple qui devrait clôturer la soirée en drum’n’bass. « Nous avions avant tout envie d’organiser une très grand fête où tout le monde puisse se retrouver. Cela fait vraiment partie de notre ADN », conclut Anne Lebeau. 

ALICE ROLLAND

Arlette ton cirque
15 avril (gratuit)
Parc Sophie Desmarets (La Paillade)
Montpellier
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus