mardi 28 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNon classéCirqueUn numéro réussi pour « Occitanie fait son cirque en Avignon »

Un numéro réussi pour « Occitanie fait son cirque en Avignon »

L’événement circassien impulsé par la région Occitanie a proposé sept spectacles embrassant des thématiques variées et des performances spectaculaires.

C’est un vrai cirque, avec son chapiteau, ses caravanes et son ambiance festive qui s’est installé sur l’île Piot à Avignon. Une invitation à passer le pont pour découvrir dans un cadre verdoyant les artistes venus d’Occitanie et d’ailleurs qui se succèdent toute la journée.

The end is Nigh ! de la compagnie La Barque Acide revisite et réinvente le cirque. Désormais, on jongle avec des tartines et des grille-pains, c’est un caddie qui fait du funambulisme, et un pneu en caoutchouc fait office de trapèze. Les numéros s’enchainent, souvent drôles, originaux et intelligents, bien que parfois inégaux, cassant un rythme pourtant bien engagé.

Le nu porte conseil

La plupart laissent tout de même le public bouche bée, aussi bien les enfants que les adultes. En toile de fond, l’inquiétude autour d’un futur sombre et d’une apocalypse qui, inexorablement, approche. Le questionnement, aussi, de notre rapport au corps tant la vue des seins nus de trois acrobates fait réagir les enfants. Elles jouent avec leurs corps, présenté à égalité avec celui d’un homme, torse nu lui aussi mais qui étrangement ne choque personne.

Au gymnase, situé à quelques mètres du grand chapiteau, se joue la pièce chorégraphique Baal de Florence Bernad du Groupe Noces. L’occasion d’un pas de côté vers la danse et l’acrobatie, dans une forte, chargée d’un puissant message contre le patriarcat et le sexisme. Un projet qui mélange performeurs professionnels et amateurs dans un texte qu’ils ont eux-mêmes écrit en compagnie d’une collégienne de 13 ans.

Pendant les vingt premières – longues – minutes, ce sont cinq hommes qui occupent la scène. Ils enchainent les figures. Mais l’irruption soudaine sur scène d’une dizaine de femmes sorties de nulle part bouleverse l’équilibre du spectacle. S’engage une lutte à travers un jeu de micro, les hommes s’en emparant toujours en premier pour monopoliser la parole. Mais les femmes forment un seul corps, chantent ensemble, prennent le pouvoir et chassent les hommes. Finalement, ils dansent tous ensemble, poings levés devant un panneau lumineux flanqué du message : « Nous sommes la chute du patriarcat ».

Rafael Benabdelmoumene

Occitanie fait son cirque en Avignon se tient jusqu’au 16 juillet sur l’île Piot.

ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus