vendredi 24 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilScènesDe bruit et de fureur 

De bruit et de fureur 

Trafiquants d’acteurs et d’engins, les flibustiers de Générik Vapeur soufflent leurs 40 bougies le 13 octobre à la Cité des arts de la rue

Les Marseillais se souviennent de leur étonnant Omni Ideal-X, fantasque géant métallique constitué de huit containers assemblés, sorte de totem des temps modernes qui accompagna l’inauguration du Mucem au printemps 2013 sur l’esplanade du J4, toisant les flots du haut de ses 19 mètres. Une ambiance industrieuse, quelques pieds de nez narquois au grand capital, un attrait sans modération pour l’énergie rock : un condensé du savoir-faire de Générik Vapeur, parmi les pionniers du théâtre de rue dans les années 1980, qui fait chauffer l’asphalte des rues d’ici et d’ailleurs depuis quatre décennies. Dans leurs faits d’armes, citons l’inoubliable Bivouac (1988), déambulation effrénée pour 102 bidons de 200 litres et une cohorte de quinze comédiens peinturlurés de bleu, ou encore, une décennie plus tard, la pétaradante chevauchée de Taxi (1997) et ses véhicules jaune citron, retournant une ville par la grâce d’une parade motorisée où présidaient l’urgence, l’euphorie collective et une certaine fièvre dans la nécessité de réveiller les villes, faisant de la rue un singulier « pôle désirant », ainsi que le conceptualisaient alors certains théoriciens de l’espace public. 

Machineries monumentales 

Chez Générik Vapeur, la machinerie est à l’origine de toute chose : que leurs formes soient pensées à l’échelle d’une ville – voitures attachées à des pinces à linge monumentales, appareil vintage géant  pour photo de groupe – ou plus intimistes – escapade à vélo ou montage de Deuch en kit – c’est bien l’auto proclamé « trafic d’acteurs et d’engins » qui en constitue l’essence. Tel un véritable patrimoine (im)matériel, l’ensemble de cette mémoire est célébrée à la Cité des arts de la rue, une structure atypique que Pierre Berthelot – cofondateur de la compagnie en 1983 avec Caty Avram – a contribué à conceptualiser dès les années 1990, aux côtés de feu Michel Crespin. Inaugurés en 2013 en pleins quartiers Nord de Marseille, ces 36 000 m² exclusivement dédiés à la création en espace public rejouent la typologie d’une ville – avec ses préaux, places et coursives, mais aussi broussailles et espaces verts. La Cité héberge désormais une dizaine de structures professionnelles, qui y expérimentent quotidiennement la création destinée au hors les murs. Ce vendredi 13 donc, place au bruit et à la fureur sur les hauteurs des Aygalades. Dès 18 h, les amis et complices de longue date de la compagnie se réunissent : Sud Side & Cowboys From Outaspace, le Mur du Fond, Ilotopie, Mr Culbuto, la 10e promotion de la FAI-AR et le Laboratoire d’Imagination Insurrectionnelle, les Cavaliers de l’aventure, Marla Singer, Caramantran, Red Plexus, Bob Passion et Les Imperturbables, BelpheGorZ, Ta Mémé Cowboy… L’occasion aussi de saluer collectivement la publication, aux éditions Deuxième époque, de l’ouvrage Générik Vapeur, 40 ans de théâtre de rue – Trafic d’acteurs et d’engins, en présence des auteurs Bertrand Dicale, Michel Peraldi et Sara Vidal. 

JULIE BORDENAVE

40 ans de Générik Vapeur 
13 octobre
Cité des arts de la rue, Marseille 
generikvapeur.com 
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus