dimanche 19 mai 2024
No menu items!
spot_img
AccueilNon classéJacques a dit : derrière la Côte d’Azur

Jacques a dit : derrière la Côte d’Azur

Du 13 au 17 septembre, le festival des arts de la parole, initié par le Forum de Carros, prolonge les vacances et s’approche des enfants maralpins de l’arrière-pays. Pierre Caussin, directeur du Forum, en explique l’esprit

Zébuline. Quel est le principe de ce temps pour les enfants juste après la rentrée ?

Pierre Caussin. C’est un temps familial, avec des formes légères, qui s’adresse à tous, aux enfants comme à leurs parents. Et qui repose sur le principe de la gratuité et de la proximité. Dans les Alpes-Maritimes, dès que l’on s’éloigne du littoral, il y a des communes, des villages, où les spectateurs ont des attentes très différentes.

Jacques a dit propose essentiellement des spectacles de compagnies régionales.

Oui majoritairement, mais pas exclusivement. Le fil rouge c’est la parole, les arts de la parole. J’y suis très attaché, nous faisons partie du réseau Traffic qui réunit sept scènes françaises autour des arts du récit et nous travaillons autour d’appels à projet et de production commune. Jacques a dit soutien des petites formes nomades, sans technique, qui peuvent circuler…

Dans quels espaces jouez-vous ? 

Il y a quatorze spectacles, qui jouent tous à Carros les 16 et 17, et qui pour six d’entre eux vont aussi à Bonson, Gattières, Gilette, La Gaude, Le Broc, Saint-Jeannet et Saint-Martin-du-Var. Le principe est que chaque spectacle joue au moins deux fois, ce qui est précieux pour les artistes. Depuis six éditions, on constate que lorsqu’on va jouer dans ces communes, les spectateurs se déplacent ensuite à Carros pour voir les autres compagnies.

Certaines de vos propositions sont engagées, voire subversives…

Les arts de la parole sont rarement anodins. Les Leçons impertinentes de Zou, les Histoires de filles et de garçons remettent en cause les présupposés de genre dans les imaginaires et les cours de récré. Les Contes africains de la Compagnie l’Enelle [de Lamine Diagne,ndlr], ou son Arbre à palabres font entendre la richesse des cultures africaines. Mais on peut aussi s’amuser avec une famille d’ogres qui veut se réinsérer, comprendre la vraie vie des pirates, rêver en regardant le ciel et la danse aérienne des folioles… 

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR AGNÈS FRESCHEL

Jacques a dit
Du 13 au 17 septembre
Carros, Alpes-Maritimes
forumcarros.com
Article précédent
Article suivant
ARTICLES PROCHES
- Publicité -spot_img

Les plus lus