dimanche 25 septembre 2022
No menu items!
spot_img

La main verte

Ce 26 août, le festival Piano en fleurs investissait le jardin de la Magalone pour une performance musicale parfaite d’Amandine Habib

Première date des « temps forts » du festival Piano en fleurs à Marseille, la soirée du 26 août s’est tenue dans le jardin de la Magalone. Ce lieu trop peu connu investi par la Cité de la Musique de Marseille et particulièrement propice au format du récital de piano, ainsi qu’à sa déclinaison florale. La pianiste Amandine Habib, directrice artistique du festival, ambitionnait de toute évidence un récital aussi virtuose que sensible. Son axe pictural avait, en ce sens, tout pour séduire. Outre les monumentaux Tableaux d’une exposition de Moussorgski et Études-Tableaux opus 33 de Rachmaninov, le programme comportait de très belles pages de Couperin ou encore de Debussy – dont la sublime cathédrale engloutie ! De concert avec la pianiste, l’artiste visuelle Pia Vidal s’est attelée, tout au long du récital, à accompagner les œuvres. Souvent littérales, ses illustrations se sont avant tout distinguées par leur souci de coller au propos de ces pièces foisonnantes : à leur rythme, intuitif mais souvent sur le fil ; à leurs couleurs, puisant aux confins de l’harmonie tonale et de la tonalité des développements toujours gracieux, et souvent surprenant. C’est cependant le piano d’Amandine Hadid qui séduit en premier : sa capacité à effacer toute démonstration, toute esbroufe, pour se mettre au service du style ; son aptitude à faire entendre la moindre ligne de chant, la moindre émotion derrière chaque trait, chaque phrase. Une musicalité à toute épreuve !

SUZANNE CANESSA

Soirée du 26 août du festival Piano en fleurs, au jardin de la Magalone, Marseille.

ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus