dimanche 25 septembre 2022
No menu items!
spot_img
AccueilMusiquesÀ Saint-Rémy, le jazz se joue en trois temps

À Saint-Rémy, le jazz se joue en trois temps

Trois soirées et quatre concerts sont au programme de la 14e édition de Jazz à Saint-Rémy à l’Alpilium

Première soirée de ce Jazz à Saint-Rémy le 15 septembre avec l’accordéoniste (également compositeur et arrangeur) Marc Berthoumieux. Il y présente un live articulé autour de son album Le bal des Mondes sorti en 2018, témoignant de sa passion pour les musiques du monde. Avec des mélodies et rythmes venus d’Afrique, de la Méditerranée, de Paris du Brésil et Brooklyn… Un musicien qui a collaboré avec Claude Nougaro, Dee Dee Bridgewater, Didier Lockwood, Harry Belafonte, et qui sait s’entourer : il est sur la scène de l’Alpilium en compagnie de Giovanni Mirabassi au piano, Louis Winsberg à la guitare, Laurent Vernerey à la contrebasse, Stéphane Huchard à la batterie et Jean-Luc Di Fraya aux percussions et voix. 

Le 16, deux concerts : pour commencer le duo formé lors d’une tournée en Argentine en 2011 par le pianiste Baptiste Trotignon et le percussionniste Minino Garay. Ils jouent les titres de leur album Chimichurri, sorti en 2016, là aussi un voyage épicé entre Nord et Sud, entre jazz et chanson, tango et pop, rythmes sud-américains et mélodies européennes. Place ensuite au Michel Legrand Jazz Quintet, à savoir Hervé Sellin au  piano, Denis Leloup au trombone, Claude Egea à la trompette, Pierre Boussaguet à la contrebasse, et François Laizeau à la batterie. Un quintet fondé en mai 1983 à Toulon, des musiciens qui ont accompagné le pianiste et compositeur tout au long de sa riche carrière musicale, et qui jouent ses thèmes et ses mélodies devenus inoubliables. 

La soirée du samedi 17 est 100% féminine. Avec Rhoda Scott, grande prêtresse de l’orgue Hammond, militante de la place des femmes dans le jazz, accompagnée de ses Lady All Stars. Sept musiciennes issues de la génération montante des jazzwomen de l’Hexagone, dans lesquelles on trouve Sophie Alour au saxophone, Anne Paceo et Julie Saury à la batterie et Airelle Besson à la trompette ! Un « mini big-band » à l’énergie funky et aux riffs mélodiques, pour une clôture festive et joyeuse du festival.

MARC VOIRY

Jazz à Saint-Rémy
Du 15 au 17 septembre 
L’Alpilium, Saint-Rémy-de-Provence
06 83 41 50 65 
jazzasaintremy.fr
Article précédent Jacques a dit… parlez !
Article suivantLa main verte
ARTICLES PROCHES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus